Search
dimanche 17 oct 2021
  • :
  • :

Manifestation anti-pass : les commerçants et les élus face aux manifestants

image_pdfimage_print

Ce onzième samedi des manifestations anti-pass à Epinal a rassemblé les participants devant la préfecture comme chaque semaine. Sur les lieux, ils ont fait face à une délégation de commerçants, accompagnés d’élus, venus exprimer leurs difficultés et leur désarroi. Depuis toutes ces semaines, les manifestants sillonnent le centre-ville pour faire entendre leurs revendications, ce qui exaspère les commerçants qui ressentent une baisse de fréquentation.

Ils se sont fait face pendant presque une heure. Les commerçants qui voulaient exprimer leur détresse et les difficultés engendrées après des semaines de mobilisations des anti-pass devant leurs commerces, et les manifestants surpris par ce rassemblement organisé par les deux associations de commerçants spinaliens Epicentre et Synapse. Les commerçants ont cherché un dialogue difficile au son des tambours et des sifflets.

On ne veut plus se taire

D’un côté, des commerçants qui se disent « désespérés ». Ils avaient apporté des fleurs pour montrer le côté pacifiste de leur présence, « Flower power ». Ils s’inquiètent que certains doivent mettre la clé sous la porte. S’ils comprennent les motivations des manifestants, ils espèrent d’autres actions mais plus au centre-ville. Yannick Boyancé, propriétaire de la boulangerie du quai constate que « les rues sont vides chaque samedi. 15 salariés travaillent à la boulangerie, des salariés à qui on a expliqué l’importance de se faire vacciner et quand ils voient les défilés, ils se posent des questions. Le vaccin, c’est du bon sens si on veut travailler. On est la majorité silencieuse qui a fini de se taire ».  Les élus également se disent inquiets de la situation.  Et le premier édile de préciser : « Le droit de manifester est un principe fondamental et nous sommes très attachés à nos libertés individuelles. Cependant la ville appartient à tous et il faut trouver un point d’équilibre entre liberté d’expression et droit de travailler ».

Diviser les citoyens

Les manifestants, qui ne s’attendaient pas à faire face aux commerçants, aux élus et aux forces de l’ordre avant le départ de la manifestation ont montré leur exaspération. Céline, issue du milieu médical s’indigne. «  ça fait peur, très peur. On voit aujourd’hui la division des citoyens entre eux. On regrette l’impacte économique pour les commerçants mais il faut arrêter le pass. Je suis surtout contre par rapport aux enfants qui sont obligés de se faire vacciner pour faire des activités. Certains collèges font même du harcèlement jusqu’à téléphoner aux parents. Je suis scandalisée par cette pression qui ressemble à du chantage ».

Le centre-ville est dorénavant interdit aux manifestants. Ils étaient un peu plus de 200 hier. Et comme l’a souligné Gérald, « j’espère qu’après la colère, on travaillera ensemble ».

 




5 réactions sur “Manifestation anti-pass : les commerçants et les élus face aux manifestants

  1. Fier d'être vacciné

    J’apporte mon soutien aux commerçants
    « Le mouvement semble s’essoufler  »
    C’est un euphémisme, au debut ils étaient plus de 1000 et maintenant il reste que 200 relous
    Si samedi prochain il pleut combien y aura-t-il de poules mouillées ? une dizaine pas plus

    répondre
  2. Mouton

    N’ont ‘ils rien d’autre à faire le samedi ? Les autorités préfectorales devraient , si la manif est autorisée , leur donner un parcours bien précis hors le centre ! Les commerçants ont déjà beaucoup perdu pendant cette épidémie , ils souhaitent et essayent de redonner vie au centre et ces épris de « liberté  » les empêchent de progresser . C’est un comble celui qui a envie de travailler est empêché par des individus qui ne pensent qu’à eux .
    Faites vous vaccinés et tout ira mieux!!

    répondre
  3. seb

    C’est drôle comme certains retournent leur veste car jusqu’à présent le maire n’était guère aux côtés des commerçants. Sinon il aurait pu demander à sa police de verbaliser les manifestants pour divers motifs.
    Facile maintenant après des semaines de manque à gagner de venir apporter un pseudo soutien aux commerçants après avoir ménagé les manifestants les non vaccinés et tout en prônant la vaccination.
    Que d’incohérence ou plutôt de double jeu je trouve.
    Si les manifestants allaient manifester devant chez lui là il aurait sans doute soutenus ces derniers.Mais comme ils n’ont pas deux doigt de réflexion ils préfèrent bloquer les commerces.

    répondre
  4. Laetitia

    Depuis combien de temps durent ces rassemblements ? Sont-ils autorisés ? Le Préfet et le maire auraient pu monter au front avant. Là ça s’essoufle facile de s’offusquer. Les commerçants les petits ça fait des semaines qu’ils gélèrent.
    On ne sait même plus pourquoi manifestent ces gens. le pass sanitaire n’est pas requis partout dans des endroits où on penserait qu’il l’est.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.