Search
samedi 16 oct 2021
  • :
  • :

Inauguration du premier « Habitat inclusif » sur le quai Barbier

image_pdfimage_print
image google maps

image google maps

Le vendredi 1er octobre, une soixantaine de personnalités du secteur de l’habitat et de la santé publique inaugureront, en présence d’élus locaux, le premier « habitat inclusif » sur le quai André Barbier à Epinal. Cette expérience réussie permet à des locataires de Vosgelis en situation de perte d’autonomie ou de handicap, de poursuivre leur parcours de vie en logement « ordinaire » grâce à un accompagnement assuré par les associations Adavie et Adapei88. 

Rester chez soi le plus longtemps possible, éviter ou sortir de l’hébergement spécialisé : c’est le souhait d’une grande majorité des personnes dites fragiles(âgées ou déficientes). Toutefois le coût d’un Ehpad ou d’un foyer d’hébergement n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Une situation particulièrement ressentie sur le territoire des Vosges où les plus de 60 ans représentent 29,9% de la population (contre 24,2% à l’échelle nationale), et davantage encore chez Vosgelis avec 39,7% de locataires âgés de 60 ans et plus, dont les revenus sont majoritairement inférieurs à 1000 € par mois.

Avec l’inclusion au rang de ses priorités, qu’il s’agisse de ses clients ou de ses collaborateurs, Vosgelis est particulièrement concerné par la problématique du maintien à domicile et a tissé au fil des années de nombreux partenariats lui permettant d’offrir à ses locataires des services gratuits (dispositif de veille active, écrivain public, complémentaire santé, aide aux vacances, tablettes numériques…).

C’est dans ce cadre qu’en lien avec Adavie et l’Adapei88, le projet d’un « habitat inclusif », véritable alternative aux hébergements spécialisés, est né sur le quai Barbier où Vosgelis compte 215 logements dont 120 occupés par des séniors et 48 labellisés Habitat Senior Services®.

Les deux associations ont été retenues dans le cadre d’un appel à projets de l’ARS (Association régionale de santé) Grand Est, Adavie pour la partie séniors et l’Adapei88 pour les personnes en situation de handicap.

Ce succès a permis de financer le recrutement de deux animatrices sociales expérimentées, Anaïs et Chloé, pour une durée de 3 ans. Anaïs et Chloé proposent aux bénéficiaires du dispositif une aide administrative et un accompagnement personnalisé, mais également des activités collectives et individuelles. Ce projet de vie sociale adapté a permis aux séniors d’Anaïs de recréer du lien et parfois de retrouver le sourire ; tandis qu’avec l’aide de Chloé, certaines personnes déficientes intellectuelles vivant chez leurs parents ou hébergées en foyer ont pu reprendre le chemin de l’autonomie dans un logement ordinaire avec un accompagnement vers l’inclusion sociale.

La proximité étant un facteur essentiel de la réussite du projet, des locaux d’activités sur le quai Barbier (autrefois occupés par In-Extenso) ont été gracieusement mis à disposition des deux associations par Vosgelis. Fonctionnel depuis décembre 2020, l’habitat inclusif s’est étendu grâce au bouche-à-oreille et compte aujourd’hui 17 bénéficiaires séniors et 10 adultes en situation de handicap.

Devant le succès de ce dispositif innovant, Vosgelis, Adavie et l’Adapei88 espèrent le pérenniser et le déployer dans d’autres communes du département




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.