Search
vendredi 24 sept 2021
  • :
  • :

Rénovation énergétique et réhabilitation pour Le Toit Vosgien Yves Séguy, préfet des Vosges, s’est rendu ce vendredi à Gérardmer pour la présentation du projet de restructuration lourde de logements du bailleur social

image_pdfimage_print

Dans le cadre de France Relance, afin d’accompagner la restructuration lourde et la rénovation énergétique des logements locatifs sociaux, il a été prévu un financement de 445M€ répartis sur 2021 et 2022 au niveau national. Dans le Grand Est, plus particulièrement, la dotation globale pour 2021 s’élève à 22,83 M€ pour un objectif de 2 076 logements réhabilités. Le soutien à la réhabilitation vise des opérations qui transforment en profondeur les logements concernés, associées à des travaux de rénovation énergétique ambitieux.
Dix projets emblématiques, portés par trois organismes HLM vosgiens (1 Vosgelis 3, 1 Épinal Habitat 3 et 1 Le Toit Vosgien 3) ont déjà été recensés dans le département, pour un montant prévisionnel total de travaux de 28 672 081 €TTC et des subventions à hauteur de 5 538 000 €.
Afin de valoriser cette dynamique engagée de rénovation énergétique des logements sociaux, Yves Séguy, préfet des Vosges, s’est rendu ce jour à Gérardmer pour la présentation du projet de restructuration lourde de logements du bailleur social 1 Le Toit Vosgien 3, opération couplée à une rénovation énergétique de 12 logements locatifs.
La SA d’HLM 1 Le Toit Vosgien 3, qui gère un patrimoine de 2 355 logements sociaux localisés en totalité dans l’est du département, a présenté, dans le cadre de cette mesure spécifique de France Relance, 4 opérations exemplaires au coeur des centralités vosgiennes. Celles-ci bénéficieront à 56 logements et sont toutes subventionnées au titre du plan de relance à hauteur de 651 000 €. Le montant moyen de subvention par logement s’élève ainsi à 11 729 €.
Pour réaliser ces projets, le bailleur social ambitionne de privilégier très largement le recours aux filières locales de matériaux biosourcés. Il s’engage à transformer des bâtiments énergivores datant des années 70 en des bâtiments 1 passifs ou quasi-passifs 3 à haute performance et à coupler ces transformations avec une modernisation valorisante des parties communes.
Sur ce projet spécifique de Gérardmer, les travaux engagés porteront, en termes de rénovation énergétique, sur la création d’une enveloppe d’isolation thermique, la mise en place d’une ventilation double flux collective, et la suppression des énergies fossiles grâce à l’installation d’une pompe à chaleur innovante.
Plus d’infos sur la mesure de rénovation énergétique et réhabilitation lourde des logements sociaux :
https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/collectivites/renovation-energetiquerehabilitation-
lourde-logements-sociaux




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.