Search
mardi 28 sept 2021
  • :
  • :

Opération de contrôle contre les nuisances sonores des véhicules

image_pdfimage_print

Opération_Contrôle_Nuisances_Sonores_Rodéos-3

Une opération de contrôle de véhicules avait lieu ce jeudi après-midi dans le quartier Kellermann, menée conjointement par la Police Nationale et la Police Municipale.

L’objectif principal étant de lutter contre les nuisances sonores provoquées par les véhicules à 4 et 2 roues, notamment les rodéos sauvages. 5 policiers municipaux et 8 effectifs de la Police Nationale, dont le Commandant Kolifrath, ainsi que la sous-préfète de l’arrondissement de Saint-Dié-des-Vosges Carole Dabrigeon et le premier adjoint Bruno Toussaint étaient mobilisés pour cette opération ponctuelle, qui s’est déroulée du côté de la rue Léon-Grandjean. Cette longue rue, droite et à sens unique, étant propice aux rodéos et accélérations.

« C’est la répétition des rodéos urbains qui excède les concitoyens. Cette année, nous avons cependant eu moins d’appels que l’an dernier pour ces nuisances. Nous menons des opérations de ce type environ une fois par semaine à Saint-Dié-des-Vosges, dans les différents quartiers de la ville. Cela permet également de montrer que nous sommes présents » précise le Commandant Kolifrath.

Equipé d’un sonomètre, l’un des policiers municipaux était là pour mesurer les décibels des véhicules contrôlés les plus bruyants. La limite d’émission sonore étant variable, selon ce qui est mentionné sur la carte grise du véhicule, sachant qu’il y a une marge d’erreur de 5 décibels. En cas d’infraction, l’amende est de 90 euros.

J.J.

Opération_Contrôle_Nuisances_Sonores_Rodéos-4




3 réactions sur “Opération de contrôle contre les nuisances sonores des véhicules

  1. john

    Il était temps de contrôler mais pourquoi ne l’ont-ils pas fait plus tôt?
    Je crains fort que ce ne soit qu’une opération de communication pour calmer les nombreuses plaintes des habitants, vous savez un peu comme à chaque grand week- end ou départ en vacances on retrouve la même médiatisation et généralement ça retombe comme un soufflé. Ce ne serait tout de même pas difficile de fournir un sonomètre aux patrouilles qui sillonnent les villes et faire des contôles quotidien…

    répondre
  2. Esteban

    Ils devraient le faire à Epinal où parfois il est difficile de dormir les fenêtre ouvertes la nuit.
    Ce serait bien aussi que la Police nationale, enfin son ministère, avec l’argent des impôts, achète de vraies voitures à ses fonctionnaires et pas des utilitaires de campagne. Il me semble que ce serait un peu plus judicieux.
    La municipale elle semble bien équipée pour une utilité moindre avec des véhicules de catégorie supérieure. Eh oui le maire est large avec notre argent.
    Mais si l’on sait que lorsqu’il y a un problème de sécurité publiqe de nuit comme de jour c’est la police nationale qu’on appelle et qui doit venir rapidement, en cas de violences conjugales, de rixe, de vol, de forcené, de troubles de voisinages, de chien dans une voiture, de menaces, de manifs…C’est la police nationale que vous appelez… cherchez l’erreur. Car au final même argent : Celui des contribuables.

    répondre
    1. Ouille.

      Le souci est que l’argent des impôts ne suffit pas à financer notre train de vie royal.
      Notamment le cout du social en France (*) qui engloutit tous les ans 33 % de notre PIB.

      Youpie.

      (*) Nous sommes quasi les N° 1 mondiaux à la fois en terme de dépense sociale et en terme de taxes et impots..

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.