Search
jeudi 29 juil 2021
  • :
  • :

Épinal : la commune va signer la Charte « Villes et Territoires sans perturbateurs endocrines »

image_pdfimage_print

ce1Lors de la réunion du Conseil Municipal de ce jeudi, les élus spinaliens ont été amenés à approuver la signature de la Charte « Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens ». C’est l’un des sujets de la « transition écologique » accomplie à Épinal, avec la limitation de la pollution lumineuse, la végétalisation participative, ou la fin de l’usage de pesticides dans l’entretien des espaces verts.

« Lutter contre les perturbateurs endocriniens, qui sont des substances chimiques modifiant le fonctionnement des systèmes hormonaux des humains comme des animaux, représente aujourd’hui un enjeu majeur de santé publique et de préservation de l’environnement », affirme Dominique Andres, adjoint en charge de la transition écologique et du développement durable. « Dans la mesure où ces substances sont présentes aussi bien dans l’eau que dans notre alimentation, les objets en plastiques, l’air intérieur ou encore l’air extérieur, il convient de prendre en compte cette problématique dans le cadre d’une action transversale, composée de plusieurs engagements »/.

Le Réseau Environnement Santé a construit une charte d’engagement Villes et Territoires « sans perturbateurs endocriniens » permettant aux communes signataires de s’engager sur 5 sujet, sur lesquels la ville d’Épinal est déjà engagée. Le premier engagement consiste à réduire et éliminer l’usage des produits phytosanitaires, le deuxième concerne la réduction de l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans l’alimentation en développant la consommation d’aliments biologiques et en interdisant à terme l’usage de matériels pour cuisiner et chauffer comportant des perturbateurs endocriniens.

Le troisième engagement de la Charte porte sur l’information de la population, des professionnels de santé, des personnels des collectivités territoriales, des professionnels de la petite enfance, des acteurs économiques sur l’enjeu des perturbateurs endocriniens. Le quatrième engagement consiste à mettre en place des critères d’« éco-conditionnalité » éliminant progressivement les perturbateurs endocriniens dans les contrats et les achats publics. Le dernier engagement concerne l’information annuelle des citoyens sur l’avancement des engagements pris.

« Ainsi, dans la mesure où la Ville est déjà engagée dans chacun de ses items, la Ville souhaite pouvoir adhérer à cette charte, permettant de poursuivre le développement des travaux sur le sujet, tout en mettant en valeur les actions menées ». Suite à cette signature, les institutions signataires doivent élaborer un plan d’actions sur le long terme, visant à développer de bonnes pratiques permettant de réduire l’exposition de la population aux perturbateurs endocriniens. Celui-ci sera élaboré dans les prochains mois en collaboration avec l’ensemble des services et membres élus des commissions concernées.

CD




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.