Search
jeudi 29 juil 2021
  • :
  • :

Motos et nuisances sonores, après l’atelier « Nudge » !

image_pdfimage_print

sos-massif-des-Vosges-670x460

Communiqué de SOS Massif des Vosges

Lundi 21 septembre après une longue période d’inaction, la Préfecture des Vosges invitait notre association et tous les acteurs du massif des Vosges à un atelier « Nudge », sur la question des nuisances sonores générées essentiellement pas les motos.

L’objectif annoncé était de tenter de rechercher des solutions à ces questions en évitant les affrontements des positions entre motards et défenseurs de la tranquillité. A la réception de cette invitation nous nous sommes interrogés sur notre participation et à ce qui pouvait apparaître comme une tentative de la Préfecture et des services de l’État de se défausser de leur responsabilité sur les associations : qu’il s’agisse des associations de motards ou des associations environnementales. Car ne l’oublions pas ce problème est connu de tous depuis très longtemps. Il a fallu que depuis une année, nous mobilisions les habitants et les usagers du massif, que nous organisions des actions, que nous interpelions les responsables locaux pour qu’enfin un début de prise de conscience se fasse jour.

Après avoir évalué le pour et le contre, nous prîmes la décision de participer à cet atelier, tout en rappelant que l’essentiel de la solution résidait dans les mains des Conseils départementaux et des Préfectures qui n’avaient, à part l’exception alsacienne, toujours pas réagi concrètement à l’urgence de ce dossier. Nous avons de plus, eu à déplorer l’absence de représentants élus du Conseil départemental des Vosges ! Nous avons enfin rappelé que la simple application de la loi, telle qu’elle existe, contribuerait dans ce domaine à faire un pas significatif vers une résolution du problème.

Nous ne nous étendrons pas sur l’atelier « Nudge », vieille lune du marketing commercial, inadapté au sujet qui nous préoccupe, pas plus que sur l’animation défaillante et infantilisante du cabinet conseil missionné.

L’atelier était commandité par la Préfecture des Vosges et c’est Monsieur le Préfet en personne qui est venu clôturer la journée. Mais avant d’aborder le contenu des déclarations du Préfet nous retiendrons de cette journée quatre pistes complémentaires aux mesures incontournables que nous continuons de porter, telles que la limitation de vitesse à 40 km/h sur la route des crêtes et les parties sommitales du massif, 60 km/h sur les routes d’accès, la fermeture aux véhicules à moteurs du tronçon de route situé entre le col de la Schlucht et le col du Calvaire, ainsi que la montée du Hohneck. L’efficacité de ces quatre pistes complémentaires (voir ci après), proposées par notre association est évidemment conditionnée à la mise en œuvre préalable des mesures que nous venons de citer, et ne peuvent tenir lieu à elles seules de feuilles de route :

-1- Requalifier la route des Crêtes en « Route du respect ». Du col de Bagenelles au Grand Ballon sur le modèle de la « route des vins » en Alsace ou de la « route thermale » dans les Vosges, inciter les usagers de la route à respecter la nature et les autres usagers et habitants du massif en adoptant les bonnes pratiques. Rédaction d’une charte de bonne conduite et mise en place d’une signalétique adaptée et non invasive ainsi que des actions et des points de sensibilisation utilisant les équipements déjà présents.

-2- Transformation là où c’est possible de la route des Crêtes en route partagée

-3- Implantation de radars sonores de type Méduse avec un objectif pédagogique

-4- Création d’un espace artistique sur le thème du silence, accueillant des œuvres d’artistes contemporains

D’autres propositions furent évoquées par les participants, comme la mise en place d’ateliers pédagogiques dans les bars restaurants, la réalisation de sets de table ciblés….

La conclusion de cette journée par le Préfet des Vosges fut un moment important. Nous avons noté tout particulièrement, la reprise de notre proposition de fermeture aux véhicules motorisés de tronçons de cette route emblématique à certaines périodes de l’année, au-delà de la saison hivernale pendant laquelle la route est de toute façons fermée à toute circulation. Ceci marque une avancée notable dans la prise en compte par les services de l’État de l’ampleur du problème et ouvre de nouvelles possibilités pour des solutions efficaces et innovantes.

Nous nous félicitons de cette nouvelle donne et nous serons attentifs à la traduction concrète de ces excellentes intentions sur le terrain.

Le combat que nous menons commence à porter ses premiers fruits, ce n’est pas le moment de relâcher la mobilisation, bien au contraire.

Nous donnons rendez vous aux services de l’État représentés par les Préfets et aux Conseils départementaux du massif dans les prochaines semaines, pour progresser encore dans les propositions concrètes à mettre en œuvre




8 réactions sur “Motos et nuisances sonores, après l’atelier « Nudge » !

  1. Joachim

    De quels droits pourriez-vous interdire à certains usagés la route des crêtes ?? Si je suis votre soi-disant logique , alors moi aussi je veux qu’on interdise les véhicules passants devant chez moi sous prétexte qu’ils font du bruit !!?? Ma moto est d’origine , elle a été homologuée telle quelle par les services de l’état , et ce n’est pas une poignée de rageux telle que vous qui m’empêcheront de profiter de la route des crêtes !!

    répondre
    1. Marre du bruit

      Alors je pense que vous faites partie de l’autre moitié des rageux . Cet article ne parle que de la route des crêtes ,or le bruit c’est partout comme vous le dites vous-même ! Alors que la loi soit appliquée et respectée partout , moins de bruit(pas de transformation de motos ), vitesse limitée et respectée. dans ce cas il ne sera pas nécessaire de fermer certains tronçons de la route des crêtes. Les randonneurs doivent déjà respecter les sentiers et ne peuvent passer dans certaines zones ,alors pourquoi pas vous? Si c’est décidé vous respecterez comme les autres . Vous le faites bien l’hiver car faire de la moto à cet endroit en hiver ne vous intéresse pas !!!!

      répondre
  2. GrosRichou

    Moi j’ai pas de moto mais un 458 Italia. Elle a beau ne pas être trafiquée j’imagine qu’elle dérange. Avec vos sois disant principes, vous n’êtes en réalité qu’une bande de jaloux et de rageur

    répondre
    1. Houlà.

      On va vous rassurer sur vos angoisses.
      Dés lors que vous ne nous cassez pas les oreilles à coups d’accélérateurs kékés, 99.9 % des lecteurs se tapent de savoir que vous roulez en Ferrari 458 Italia.

      répondre
    2. Modéré

      Ferrari : « Mieux vaut une chèvre qui donne du lait qu’une vache stérile « .(proverbe chinois)
      « Acquérir et jouir sont deux » (proverbe estonien).

      A méditer GrosRichou !!!!!!!!

      répondre
    3. Lola

      Ca c’est des considérations masculines primaires de penser que parce que quelqu’un râle sur le bruit d’une moto il est jaloux. j’en connais qui déteste le bruit et sont pétés de tune et d’autres qui roulent en belle voiture achetée à crédit et n’ont pas un rond d’avance. Donc il ne faut pas détourner le sujet par des considérations hors sujet.

      répondre
  3. marre du bruit , des pollueurs conscients et des frimeurs

    On n’en a rien à faire de votre Ferrari . C’est votre fric et pas le nôtre .Gardez la bien. Vous n’êtes qu’un frimeur dédaigneux des « petites gens ». Cela se lit dans vos propos.
    Avez-vous lu les commentaires d’un seul motard se vantant de posséder une grosse cylindrée? Alors j’ai beau ne pas aimer le bruit produit par leurs engins mais je préfère encore leur modestie à votre ego démesuré.

    répondre
  4. Patpatou

    Moi aussi je tiens à ma tranquillité quand je me promène en montagne.
    Je ne supporte plus ces gens qui se rendent sur leur spot en bagnole, puis qui piétinent et martelent les sentiers de leurs bâtons de ski par groupe (troupeaux…?) De 10 voire plus, en hurlant et chantant à gorge déployée, avant de râler après des motards ou autres usagers dans leur droit.
    Je monterai bien un collectif, aussi, mais j´ai d´autres choses à faire que de casser les c… pieds d´autrui.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.