Search
mardi 22 juin 2021
  • :
  • :

« Le service TER SNCF ne répond pas aux besoins des usagers dans les Vosges » Communiqué de la CGT Cheminots d'Epinal

image_pdfimage_print

La CGT Cheminots d’Epinal ira à la rencontre des usagers de la gare d’Epinal, le 3 juin de 6h30 à 9h30 sur le Service Public ferroviaire, avec une distribution d’un Journal « La Vraie Info spéciale Voyageurs ».
Dans le périmètre du syndicat CGT cheminots d’Epinal, plusieurs dessertes ferroviaires sont remises en cause, prétextant des baisses de fréquentation mais surtout les conséquences d’une anticipations hâtives de productivité, dans une compétition qui a pour objectif des velléités économique sans répondre aux besoins des citoyens.
La politique de transport de la Région Grand Est, ne prend pas en comptes les besoins des usagers.
De la déshumanisation des gares et des trains, à la mise sur route des circulations ferroviaire sur les sites jugé pas assez rentables, de l’abandon de dessertes ferroviaires comme à Docelles, Lépanges sur Vologne, Biffontaine, Corcieux ou St Léonard, sans prendre en compte les besoins des concitoyens, surtout pour ceux, en situation de handicap ou démunis de moyens de locomotion personnels, la région Grand Est et la SNCF font le choix d’abandonner ses usagers à leurs propres sorts.
Nous préconisons un véritable développement de la multi-modalité et de la complémentarité des transports, sans concurrence, délétère pour les usagers et travailleurs des transports, dans le cadre d’une politique coordonnée.
Le transport par autocar doit servir principalement sur la courte distance, là où il n’existe pas ou plus d’infrastructure ferroviaire, et doit rabattre efficacement les populations vers les gares les plus proches, avec des horaires adaptés aux activités et aux correspondances.
Le transfert sur route de services ferroviaires est à proscrire, il engendre inconfort, insécurité, aléas pour les usagers, et augmente presque toujours considérablement les durées de trajets, sauf à renoncer massivement à desservir les haltes intermédiaires, ou à s’éloigner des centre-villes et donc des besoins des populations.
Pour preuve, il est reconnu que lorsqu’il y a transfert sur route d’une desserte ferroviaire, 30 à 50 % des usagers ne l’utilisent plus. A ce titre, le développement du transport collectif par le mode ferroviaire est aujourd’hui indispensable pour répondre aux impératifs sociaux et environnementaux auxquels nous sommes confrontés.
Nous réclamons l’élargissement du versement transport aux Régions (AOT) pour leur permettre de financer le développement du réseau ferroviaire avec une infrastructure capable d’accueillir des trains de voyageurs TER mais aussi des trains de marchandises FRET.
Au moment même où une volonté de ne plus vivre comme avant s’exprime désormais de façon plurielle, en rupture avec notre rapport au monde et à la planète, émergent, Citoyens, acteurs politiques,
économistes, scientifiques, de nombreuses voix s’élèvent pour exiger un changement de cap, la région Grand Est doit intégrer pleinement dans sa politique transport, le report modal, vers les modes les plus vertueux et indispensable pour réduire l’impact environnemental et sociétal pour enfin se tourner vers les transports de demain avec comme seule feuille de route l’intérêt général et la planète.
La CGT cheminots d’Epinal dénonce encore une fois les velléités économiques qui priment sur le service public ferroviaire !!! La dénonciation de la convention TER par la région, n’a d’autres objectifs que de réserver les parts plus juteuses du gâteau TER Grand Est, mis de côté pour les appétits financiers de plus en plus grand !
La politique d’ouverture à la concurrence du Grand Est, ne répond en rien aux besoins exprimés ou non des usagers et citoyens, surtout quand d’autres choix sont possible. La capacité, pour un système ferroviaire, à répondre aux attentes et aux besoins ne tient en rien à la concurrence, mais davantage à une volonté politique tournée vers le développement et l’investissement.
A l’évidence, il faut envisager une part beaucoup plus importante des transports collectifs sur les courtes distances de l’ordre de 25 %, avec la promotion des transports en commun de masse, notamment le développement des TER. Le levier essentiel pour y parvenir est de sortir de la concurrence intermodale pour s’inscrire de manière volontaire dans la coopération multimodale.
A cette fin, la CGT propose de créer un pôle public des transports des marchandises et de voyageurs.
L’heure est aux urgences sanitaires et sociales et à la satisfaction des besoins essentiels des populations, les services publics sont indispensables et cette période de crise sanitaire et sociale, c’est pourquoi, nous demandons à la Région Grand Est de reporter le dossier d’ouverture à la concurrence et de renoncer à la dénonciation de la convention TER Grand Est.
Débarrassé, des handicaps du système concurrentiel, mandatée et financée pour développer le service public FRET, TET y compris de nuit, TER et TGV, la SNCF pourra alors redevenir une entreprise publique unique et être encore plus efficace !
Le syndicat CGT cheminots d’Epinal et environs demande :
• L’ouverture des points de vente SNCF du premier au dernier train ;
• Tous les trains doivent être équipés en personnels (conduite, commercial et sécurité) ;
• Réouverture des guichets à Thaon les Vosges, Arches, Bruyères et Gérardmer
• L’abandon de l’ouverture à la concurrence et le maintien de la convention TER ;
• Un nettoyage accru des guichets, des gares, des trains qui permettent une sécurité optimale des usagers ;
• Constatant le maquis et l’incohérence des tarifications, il est nécessaire de revenir à une tarification de Service Public, accessible à tous et en tous lieux, cohérente et lisible sur l’ensemble du territoire.




3 réactions sur “« Le service TER SNCF ne répond pas aux besoins des usagers dans les Vosges »

  1. Ouille.

    Quand le contribuable arrêtera de mettre 3 milliards par an pour combler le deficit de l’avantageux regime de retraite des cheminots, on pourra peut être réfléchir à embaucher du personnel.

    répondre
    1. pierre corizzi

      Monsieur Ouille ,s’il vous en reste au moins une de …ouille faites apparaitre vos mauvaises informations ou vos préjugés usurpateurs avec une identité réelle afin d’avoir un débat démocratique avec vous .Cordialement un cheminot retraité nanti et C.G.T. Salutations ! .

      répondre
      1. Ouille.

        Que je communique ou pas sous mon identité ne change rien au problème.
        Le contribuable Français met tous les ans 3 milliards au pot pour combler le deficit de votre regime de retraite.
        Soit 180 euros chaque année pour une famille de 4 personnes.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.