Search
mardi 22 juin 2021
  • :
  • :

Épinal : pose du premier bois de la Maison de l’Habitat et du Territoire Communauté d’Agglomération d’Épinal

image_pdfimage_print

La Communauté d’Agglomération d’Épinal et le syndicat mixte du SCoT des Vosges Centrales ont décidé la construction d’un bâtiment dédié à l’habitat et au développement durable, afin de répondre en un lieu unique à toutes les problématiques rencontrées par les habitants pour leur logement actuel ou futur.

Implanté sur un axe passant à proximité de la gare à Épinal, sur une ancienne friche ferroviaire, ce bâtiment sera facilement accessible à tous les habitants du territoire par les transports en commun ou grâce aux modes de déplacements tels que le covoiturage, le vélo…

Lieu d’accueil du particulier, ou encore de l’artisan, le bâtiment se concrétisera par des espaces communs et de démonstration (éco-appart, hall d’exposition, ateliers…) mais aussi par des espaces de permanences, dédiés aux partenaires de la Communauté d’Agglomération d’Épinal qui accueilleront et répondront aux demandes, en lien direct avec les thématiques de l’habitat, de la transition énergétique, du développement durable, de l’urbanisme…

Ses grands objectifs

– Accélérer la rénovation du patrimoine public,

– accompagner la transition écologique des particuliers en matière de rénovation de l’habitat (lutte contre la précarité énergétique et aide au maintien à domicile…),

– se mobiliser pour le développement des énergies renouvelables dans l’objectif d’un territoire à énergie positive à l’horizon 2050.

De même, une réflexion est en cours pour que le service « Maison de l’habitat » permette également de renseigner et d’accompagner les petits porteurs de projet dans le cadre de constructions bois et avec matériaux bio-sourcés dans la logique de déclinaison des ambitions « quartiers démonstrateurs bois ». Des formations sont ainsi envisagées en phase chantier sur les enjeux d’utilisation des matériaux bio-sourcés et de leur mise en œuvre.

Un bâtiment exemplaire d’un point de vue environnemental

La consommation énergétique de ce bâtiment sera de 40% inférieure à la réglementation thermique de 2012. Les techniques de chauffage et de refroidissement du site s’appuieront sur les énergies renouvelables avec notamment une production d’énergie par des panneaux photovoltaïques en toiture et d’un système de chauffage réversible par le biais de la géothermie (Pompe A Chaleur EAU sur puits de captage).

De même, le projet démontre la possibilité et la plus-value d’utilisation du bois et de matériaux bio-sourcés en construction et en aménagement intérieur : le système constructif sera intégralement en bois, et l’isolation en matériaux biosourcés.

Un processus de circuit court est ainsi utilisé (bois massifs locaux, laine de bois, parquet bois massif local…).

Ce bâtiment vise à limiter la consommation énergétique et l’empreinte carbone (Énergie 3, Carbone 1), mais aussi de valoriser une construction bois intégrée dans un écosystème local, en lien avec une démarche de filière forêt-bois poursuivie par le territoire depuis 10 ans.

Les études et travaux sont d’ailleurs cofinancés par le Ministère de la Transition écologique et solidaire dans le cadre de son label « Territoire à énergie positive pour la croissance verte ».

L’acte de construire ne peut ainsi plus être déconnecté des performances énergétiques du bâtiment. Les consommations seront ainsi mesurées chaque année, rapprochées des objectifs poursuivis et des actions correctives pourront être menées. Cet objectif s’inscrit dans un marché global de performance pour garantir les performances attendues en obtenant l’engagement du groupement chargé de la construction, et ce jusqu’à 4 années après livraison du bâtiment.

Il s’agit donc pour la Communauté d’Agglomération d’Épinal et pour le SCoT des Vosges Centrales, d’un « bâtiment-démonstrateur », destiné non seulement à remplir les mission auxquelles il est destiné, mais aussi d’avoir valeur d’exemple en matière de transition écologique.

La communauté d’agglomération d’Épinal atteint près de 50% de subventions grâce à la performance et la localisation du bâtiment, sur une ancienne friche ferroviaire de centre-ville.

Coûts et subventions

Le projet de construction de la maison de l’habitat et du développement durable fait l’objet d’un marché global de performance, procédure concurrentielle avec négociation.

Ce marché intègre l’ensemble des étapes de réalisation du bâtiment, son exploitation et sa maintenance pendant 4 ans ainsi que la fourniture d’énergie nécessaire à son bon fonctionnement.

Coût du Marché Global de Performance (Etudes, travaux, exploitation/maintenance/fourniture d’énergie sur 4 ans) : 6 421 356€ HT

Subventions :

– Scot des Vosges Centrales : 532 500 €

– Département : 1 048 500 €

– Région (au titre des friches) : 974 112 €

– Région Climat air énergie : 39 200€

– Climaxion (énergies renouvelables) : 120 000 €

– État TEPCV Etat : 385 573 €

Entreprises et maîtres d’œuvr

Le projet du groupement Charpente Houot a été retenu car il répond le mieux aux fonctionnalités et qualités d’usage attendues : un espace d’accueil du public offrant une grande visibilité de la vocation du bâtiment et en lien direct avec les services qui, de par la distribution du bâtiment, ont eux-mêmes une grande proximité.

Les entreprises, maîtres d’œuvres du projet :

– Charpente Houot (mandataire en charge de la structure bois du bâtiment)

– I2CR (entreprise tout corps d’état)

– Les architectes ASP et Bouillon Bouthier

L’entreprise Houot se chargera de convier les sous-traitants (Peduzzy TP (terrassement) Peduzzi bâtiment (Gros œuvre), Eiffage énergie, Couval…).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.