Search
mardi 11 mai 2021
  • :
  • :

Stade d’eaux vives au port d’Epinal : l’enquête publique est lancée Par arrêté n° 20/2021/ENV du 19 mars 2021, le préfet des Vosges a prescrit l’ouverture d’une enquête publique d’une durée de 32 jours concernant l’aménagement du parcours d’eaux vives à Épinal.

image_pdfimage_print

Pour rappel, ce projet, qui doit se concrétiser au port d’Épinal, entre le canal et la Moselle, est censé apporter de nombreux avantages. Dynamiser le développement touristique de l’agglomération avec un équipement nautique ludique, proposer un un outil pour la pratique du canoë-kayak et l’organisation d’événements internationaux, ou encore permettre, en partenariat avec le SDIS, de former les intervenants de la sécurité civile pour les interventions en secteurs urbains inondés. Le coût global de l’opération est de 5 732 726 euros HT.

Toute personne peut prendre connaissance du dossier relatif à l’enquête publique, comprenant notamment une étude d’incidence sur l’environnement, dès à présent et jusqu’au 10 mai prochain à 17 heures dans les locaux de la Communauté d’Agglomération d’Épinal (CAE) ou à la mairie d’Épinal, aux jours et heures ouvrables suivants : le vendredi 9 avril 2021 de 14h à 17h à la CAE, le samedi 24 avril 2021 de 9h à 12h à la mairie d’Épinal, le mercredi 5 mai 2021 de 9h à 12h à la mairie d’Épinal et enfin le lundi 10 mai 2021 de 14h à 17h à la CAE.

Le dossier de plus de 1 100 pages, réalisé conjointement avec les services de la Direction Départementale des Territoires depuis 18 mois, intègre des études géotechnique, hydraulique, piscicole, des études concernant la faune et la flore, etc. Un accès gratuit à tous ces éléments, est garanti durant la même période par un poste informatique disponible à la préfecture des Vosges, aux jours et heures ouvrables de celle-ci, sous réserve d’une prise de rendez-vous préalable par téléphone au 03 29 69 88 73 ou par courriel à l’adresse suivante : pref-environnement@vosges.gouv.fr

Le public pourra consigner directement ses observations et propositions sur le registre d’enquête publique ouvert à cet effet dans les locaux de la CAE ou à la mairie d’Epinal, ou les adresser par correspondance à la communauté d’agglomération, 4, rue Louis Meyer 88190 Golbey, à l’attention du commissaire enquêteur qui les annexera alors au registre d’enquête, ou par courriel à l’adresse suivante : pref-enquetes-consultation-publiques@vosges.gouv.fr

Les observations et propositions du public qui pourraient être transmises par voie postale ou électronique ou remises au commissaire enquêteur lors de ses permanences seront accessibles sur le site internet de la préfecture. Bernard Lalevée, retraité, assurant les fonctions de commissaire enquêteur, se tiendra à la disposition du public et recevra les observations et propositions écrites et orales, lors de ces permanences.

Dès leur réception, le rapport et les conclusions motivées du commissaire enquêteur seront tenus à la disposition du public, pendant une durée d’un an à compter de la clôture de l’enquête, à la préfecture des Vosges (bureau de l’environnement et site internet) et à la communauté d’agglomération d’Épinal. Après enquête publique, le préfet des Vosges statuera, par arrêté, sur la demande d’autorisation environnementale présentée par la communauté d’agglomération d’Épinal.

 




19 réactions sur “Stade d’eaux vives au port d’Epinal : l’enquête publique est lancée

  1. MICHEL THOMAS

    Pourquoi dépenser tant d’argent et d’énergie pour abimer un site de loisirs que de très nombreuses personnes apprécient ? stop à la bétonisation inutile, faites part des vos observations en écrivant au commissaire enquêteur Mr B LALEVEE Communauté d’Agglomération 4, rue Louis Meyer 88190 GOLBEY

    répondre
  2. Maxence

    Ok merci pour l’info.
    épinal veut investir comme une grande ville mais n’en a pas les moyens c’est ça le problème des maires mégalos. au détriment des vrais besoins. mais quand on écoute pas les administrés c’est comme ça. Il vous reste la mise en scène du budget paricipatif avec ses pauvres 150 000 € pour lancer vos idées qui retomberont on ne sait où.

    répondre
    1. Corinne

      Le problème est que la ville ne s’est pas dotée d’un plan de rénovation de l’habitat qui n’est plus adapté au mode de vie contemporain, quoique la tendance est à réduire la surface habitable alors que le confort réside dans l’espace. Rénover, pour attirer de nouvelles populations créatives et entrepreneuses. Le bassin étant un plus.

      répondre
  3. Jp

    Il Y a 6 mois, la CAE votait la neutralité carbone pour 2050 et aujourd’hui ils nous imposent un projet très énergivore 600 000kwh elec /an
    Aucune cohérence …

    répondre
  4. Roberto

    Rien que les modalités de la consultation sont une vaste blague. 5 créneaux d’une demi journée pour prendre connaissance du dossier en mairie ou CAE. Un peu juste pour lire un dossier de 1100 pages !

    Autre possibilité, la prise de RDV pour consulter le dossier en préfecture.

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer pour cacher les informations au public et éviter la contestation ?

    Et pourquoi pas nous demander de tapoter 36-15 Eaux Vives sur notre Minitel pendant qu’on y est ?

    répondre
  5. Roberto

    Rien que les modalités de la consultation sont une vaste blague. 5 créneaux d’une demi journée pour prendre connaissance du dossier en mairie ou CAE. Un peu juste pour lire un dossier de 1100 pages !

    Autre possibilité, la prise de RDV pour consulter le dossier en préfecture. A une époque où tout devrait être intégralement accessible en ligne depuis n’importe où.

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? On ne s’y prendrait pas autrement pour cacher les informations au public et éviter la contestation !

    Et pourquoi pas nous demander de tapoter 36-15 Eaux Vives sur notre Minitel pendant qu’on y est ?

    répondre
  6. Bap

    Ils veulent dépenser le fric ils le dépensent peu importe le projet de toute façon ils dépensent. Ils se croient à Neuilly. Ce n’est pas ça qui relancera la ville,le commerce est foutu il faut l’accepter, la ville n’est plus cotée, les jeunes vont étudier ailleurs et on les comprend. Il ne reste plus que des banques des assureurs et des friches dans certains quartiers du centre dont certains bâtiments sont voisins de propriétaires dégoutés qui voient leurs biens perdre de la valeur dans des rues désertées par les promeneurs et les commerces. Pour les notions écolo c’est inutile d’en parler car épinal n’a jamais été une ville écolo les certains élus sont même très ignorants des notions de base. Ils ne voient que le vert argument que vous sortiraient des enfants de maternelles que c’est bien vert.

    répondre
  7. LM88

    Un tel budget aurait été bienvenu pour la remise en état de nombreuses routes d’Épinal et la disparition des lignes électriques aériennes qui défigurent le paysage urbain. Mais pas d’inquiétude, de nouvelles taxes sont dans les tuyaux, pour compenser cette gabegie à venir !

    répondre
    1. Houlà.

      Mouais….
      Essayons d’abord de réserver l’argent que l’on a pas dans la relance économique et industrielle plutôt que dans l’esthétique ( enfouissement des lignes électrique ).

      répondre
  8. john

    32 jours pour consulter 1100 pages et éventuellement formuler des commentaires et tout ça en période de pandémie!

    Autant dire que c’est un simulacre de consultation,sans doute ont-ils peur que ce projet pharaonique pour Epinal soit largement contesté et c’est pour ça qu’ils agissent ainsi.
    Mais bon plus tard il s’appellera « Stade d’eaux vives Michel Henrich » !!!

    répondre
  9. leblanc christian 10 quai michelet epinal

    Toutes considérations mises à part telles que:d’ écologie,de rentabilité,de tape a l’œil, d’encombrement automobile, je pense que ce projet prive nos concitoyens d’un pôle vert à cette extrémité de la ville; espace qui profite gratuitement à tous, notamment aux plus démunis d’entre nous.
    Et donc, je dis non à l’absurdité sur ordonnance, même remboursée à 70%.

    répondre
  10. Nicolas

    Pour moi c’est un projet incompréhensible : on va détruire un lieu magnifique et paisible unanimement apprécié par les spinaliens: familles , promeneurs , enfants, sportifs…..et donc très fréquenté pour y substituer un ouvrage de béton ( imaginez que le bassin hors service, c’est à dire le plus souvent, sera vide… sauf la dernière portion qui est au niveau de la Moselle) particulièrement énergivore ( il faut bien faire fonctionner les 3 pompes pour remonter jusqu’à 14 m3 d’eau par seconde pour l’alimenter!) , sans parler, peut être, du bruit généré par le fonctionnement de ces turbines. C’est complètement à rebours des préoccupations environnementales actuelles, et c’est un très mauvais signal pour la ville. On peut donc sérieusement s’interroger sur le bénéfice qu’elle pourra attendre de ce projet : il est clair que l’activité proprement dite d’entrainement et de compétitions de kayak sera en définitive marginale, au bénéfice des activités ludiques et payantes de descente de bouées ou raft, de chute artificielle, ou de vague de surf, qui risquent à la belle saison de transformer le site en attraction de fête foraine…( on se demande d’ailleurs ou les voitures se gareront ) l’alibi de l’entrainement des services de secours pour justifier le projet constituant plus une touche « cosmétique »…. dommage !! je doute fort en tout cas d’un quelconque effet d’attraction de nouveaux habitants… l’attraction sera celle des activités payantes des beaux jours et ce n’est pas exactement la même choses… au revoir donc , à grand regret, à ce site pourtant magnifique et si apprécié de tous…..

    répondre
    1. Corinne

      Assez d’accord avec vous sur la capacité d’attraction du lieu, d’autant que ceux qui habitent un peu loin devront prendre leur voiture et ne trouveront pas de stationnement.
      Ce balancement entre l’envie d’adapter la ville à la modernité tout en minaudant devant les écolos (bien souvent peu en capacité d’argumenter), et le poids économique de la gestion du lieu dont il y a fort à parier que les cartes de réduction pour diverses raisons seront plus nombreuses que le plein tarif, provoqué l’inquiétude.
      Maintenant, Epinal doit trancher et faire des choix audacieux pour attirer de nouvelles populations et des entreprises. Et il faut respecter cela, si tant est que des gages de sérieux sont donnés.

      répondre
  11. john

    Epinal veut jouer dans la cour des grands alors qu’elle n’a même pas été fichue de conserver l’Imagerie Pélerin pourtant mondialement connue….
    Si l’on regarde un peu dans l’ouest vosgien Vittel avec son CPO n’a jamais autant attiré de sportifs qu’il ne l’aurait espéré et si il n’y avait pas eu les eaux de Vittel puis Nestlé Waters ensuite ça aurait été un fiasco financier pour les vittellois.
    Si on veut attirer du monde sur la ville ce n’est à mon avis pas le genre d’équipement que plébiscite la population, d’ailleurs pourquoi pas une tour de plongée? c’est vrai il y a des plongeurs à Epinal et puis des pompiers également? Par contre il n’y a pas de logement pour héberger les internes en médecine pendant leur stage de 6 mois , sur qu’ils auront envie de revenir exercer sur place à l’issue de leurs longues études…

    répondre
    1. Corinne

      Même si on ne peut pas mettre sur le même plan le projet de stade d’eaux vives et le logement des internes en médecine, il est effectivement impensable que ceux-ci manquent autant de considération, surtout sans cette période où beaucoup d’élus font des efforts pour garder leur médecin. D’autant qu’il y a des logements vides et des propriétaires qui voudraient bien leur louer leur bien. Et là, il s’agit de réactivité, d’imagination, de créativité et de dialogue avec les loueurs et les agences immobilières. C’est difficile car les fonctionnaires municipaux, fussent ils cadres, n’ont pas l’habitude de prendre des initiatives et en sont restés à appliquer les règles et rien que les règles. Heureusement, il y a des habitants qui font bouger les lignes …

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.