Search
vendredi 23 avr 2021
  • :
  • :

Épinal : Les maternités désormais regroupées, les équipes s’organisent

image_pdfimage_print

Depuis ce lundi, les maternités du Pôle Santé la Ligne Bleue et du Centre Hospitalier Émile Durkheim sont regroupées dans les locaux du Nouvel Hôpital d’Épinal. Les équipes médicales et non médicales, publiques et privées se joignent pour former une seule maternité publique.

C’est la diminution considérée comme inéluctable de l’activité d’obstétrique sur le territoire des Vosges, ainsi que la problématique de l’attractivité médicale, qui a lancé la réflexion sur une restructuration des services de maternité. Cette réflexion a abouti à la décision de regrouper les deux maternités, dans une « logique d’optimisation et de rationalisation de l’offre de soins ». La baisse du nombre des naissances a été particulièrement forte l’année dernière, en raison probablement de la situation que chacun connaît. « Il y a eu en 2020 une baisse de natalité dans toute la France », affirme le Docteur Christophe Baillet, président Clinique la Ligne Bleue. Environ 10 % dans le département des Vosges. Cependant, une ré-augmentation a été constatée récemment.

Le bloc obstétrical est désormais fermé à la Clinique de la Ligne Bleue. De très nombreux vosgiens sont venus au monde ici ! Évidemment, l’arrêt d’un tel service ne s’est pas fait sur un coup de tête, et en un claquement de doigts. On ne ferme pas comme ça la plus grande maternité des Vosges. « Il a fallu quand même de nombreuses réunions », explique Hélène Marion, directeur de la clinique La ligne Bleue. Des rencontres avec le personnel, les médecins, etc, pour organiser ce grand déménagement. C’est maintenant fait. Le regroupement des maternités est effectif depuis ce lundi 5 avril à 08h. Les futures mères de famille sont donc accueillies dans les bâtiments du Nouvel Hôpital d’Epinal.

« Un page importante qui se tourne aujourd’hui »affirme le docteur Christophe Baillet, président de la Ligne Bleue. Le nouveau service de maternité s’installe dans « un environnement de qualité », aussi bien au plan architectural que médical. Bien sûr, ici encore, une bonne organisation est nécessaire. « Quand il y a deux équipes qui viennent de deux environnements différents (…) Forcément, il y a un temps d’adaptation », affirme Dominique Cheveau, directeur du Centre Hospitalier Emile Durkheim. Les habitudes sont chamboulées, il y a parfois quelques « inquiétudes ». Notamment quelques tracas administratifs.

Mais globalement, « ça se passe bien », selon Marie-Lorraine Jacquemin, Cadre de Santé du Pôle mère-enfant. Petit à petit, chacun prend ses repaires. Les premières naissances ont eu lieu dans les nouveaux locaux. Quatre hier soir. Un total de 400 à 1 500 naissances environ par an est anticipé. Ce ne sont bien évidemment que des estimations. En tout cas, les équipes sont en place dans leurs nouveaux espaces de travail. « C’est un pôle à peu près d’une centaine de personnes », explique Marie-Lorraine Jacquemin. 32 sages femmes, 34 auxiliaires, quelque 30 infirmières puéricultrices, 7 médecins obstétriciens. La natalité baisse, mais qui sait ? Peut être somme nous à l’aube d’un « baby-boom » inattendu ? Cédric Drevet




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.