Search
samedi 31 juil 2021
  • :
  • :

Nouvel Hôpital d’Épinal : le déménagement a commencé "C’est le grand saut"

image_pdfimage_print

Ce lundi après-midi, Dominique Cheveau, Directeur de l’Hôpital et Michel Heinrich, président de la Communauté d’Agglomération d’Epinal, sont venus visiter le Nouvel Hôpital d’Épinal à l’occasion du lancement de la période de déménagement dans le nouveau bâtiment. Des locaux tous neufs où vont être accueillis les premiers patients dans quelques jours.

Il y a plusieurs semaines, des exercices ont eu lieu au sein du service des Urgences pour se familiariser avec le nouveau bâtiment et améliorer le parcours patient. Il est maintenant temps de déménager dans ce nouvel établissement. L’opération va se dérouler sur plusieurs semaines. Certains professionnels sont déjà installés dans leur nouvel espace de travail depuis plusieurs jours. Ce lundi marque néanmoins une étape importante. « Un moment qu’on peut considérer comme historique », affirme Michel Heinrich. « C’est une énorme satisfaction ». Il faut dire que le projet est dans les cartons depuis un moment.

On n’est pas sur de l’hôpital « Made in China » sorti de terre en quelques jours. « Nous avons commencé à travailler sur le projet en 2003 », explique le président de la CAE. Le choix de l’architecte a été effectué l’année suivante, en 2004. Il a ensuite fallut financer, faire face à des imprévus. « Il a fallut déployer beaucoup d’énergie ». Après 15 mois de travaux gros œuvre et 39 mois de travaux tout corps de métiers compris, 150 entreprises impliquées, 250 000 mètres carré de terre et de roche déblayés, 35 000 mètres carré de béton et 2 770 tonnes d’acier, l’établissement est enfin prêt.

Le coût total du chantier de ce nouvel hôpital est de quelques 170 millions d’euros. Le bâtiment, en forme de dents de peigne, est plus spacieux que le précédent. Pour l’instant, il y a quatre « dents ». Mais des modifications peuvent être envisagées. « Architecturalement, la dalle a été renforcée de manière à accueillir une cinquième dent », explique le Dr Jean Marc Lalot. La localisation de ces nouveaux bâtiment assure également une certaine « capacité d’extension ».

Le déménagement, donc, va se faire par étapes. « Un gros morceau demain et après demain », affirme Dominique Cheveau, directeur des hôpitaux d’Épinal et Remiremont. L’arrivée du premier patient est prévue pour le mardi 16 mars prochain, tôt le matin. « Le comble veut que ce soit un patient Covid ». En effet, « le service maladies infectieuse va déménager » ce jour là. Puis le lendemain, 17 mars, ce sera au tour du service des Urgences. Le 24 mars, les premiers bébés seront accueillis à la maternité. Le déménagement devrait se terminer début avril. « C’est le grand saut », affirme le directeur. Une grande nouveauté pour toutes les équipes médicales, administratives, etc. Dans des bâtiments tous neufs. « Il y a vraiment l’enthousiasme ».

La visite de ce lundi a commencé par le laboratoire. Celui ci est déjà en activité depuis une dizaine de jours maintenant. Un système de pneumatiques a été installé pour y envoyer dans des cartouches les sachets de prélèvements et les ordonnances. Des professionnels sont par ailleurs d’ores et déjà installés dans les locaux dédiés à l’informatique, à l’administration, et divers espaces sont en cours d’installation.

Le nouvel établissement comprend 284 lits et 53 places dont 93 % de chambres particulières. Toutes sont équipées de salle de bain privative et accessibles par des personnes à mobilité réduite, hormis dans les services de soins aigus, réanimation, SIC, Néonatologie. On compte aussi 5 salles de bloc opératoire, une salle de césarienne, deux salles d’endoscopie, 3 salles d’accouchement, 2 scanners, et un IRM avec une seconde salle prévue pour un deuxième équipement de ce type. Le service de radiothérapie est maintenu dans les locaux actuels en face du nouvel hôpital.

CD




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.