Search
vendredi 23 avr 2021
  • :
  • :

Vosges : un « poste de secours culturel » pour administrer une dose de spectacle L'objectif : « demander la réouverture des lieux culturels »

image_pdfimage_print

cu1Le collectif Réseau d’Êtres, appuyé par des artistes amateurs et professionnels locaux, a imaginé un « Poste de Secours Culturel ». Des mini-spectacles pour des mini-publics, le tout dans le respect des règles sanitaires. L’idée s’est concrétisée ce samedi après-midi au Centre Léo Lagrange, à Épinal.

« Le manque d’accès à la culture nous concerne tous et impacte la santé physique et morale de tous les citoyens », affirment les organisateurs de l’événement. A l’arrivée au « Poste de Secours Culturel », après un passage par la salle d’attente, tout commence par un « diagnostique » humoristique. Quelques questions sont posées aux volontaires. Leur sentiment concernant la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot, notamment. Ou encore : « Est-ce que vous avez déjà, dans un supermarché… (au son de la radio diffusée) Est-ce que vous vous êtes déjà pris à danser ? »

Par petits groupes de quatre « patients », les participants suivent ensuite un parcours en plusieurs étapes, de « cabinet » en « cabinet », pour découvrir les « consultations » spectacles proposées par les différents « docteurs » comédiens. Des petites scènes de théâtre de quelques minutes. Tambour et bol tibétain donnent le signal pour changer de « cabinet ». « Au-delà d’être un moment d’animation artistique, le PSC1 est surtout une action militante pour demander la réouverture des lieux culturels, en démontrant le besoin essentiel de culture parmi la population et les enjeux de survie des acteurs culturels », expliquent les organisateurs.

Toutes les photos ici : https://remiremontinfo.fr/2021/02/vosges-poste-de-secours-culturel-administrer-dose-de-spectacle/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.