Search
vendredi 23 avr 2021
  • :
  • :

Pays d’Épinal : le territoire labellisé « Pays d’art et d’histoire » s’agrandit

image_pdfimage_print

Depuis 1985, le ministère de la Culture et de la Communication propose un label « Ville ou Pays d’art et d’histoire ». Cette distinction concerne les territoires qui « s’engagent dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien à la création et à la qualité architecturale et du cadre de vie ».

« Depuis plus de dix ans, le Pays d’Épinal Cœur de Vosges mène une politique de valorisation de son patrimoine local par l’intermédiaire des visites guidées, des livrets thématiques, des courts métrages, des conférences », affirme Yannick Villemin, président du PETR. Cet engagement a été récompensé en 2014 par l’obtention du label national « Pays d’art et d’histoire », délivré par le Ministère de la Culture. A l’époque, ce label ne concernait que la partie centrale du Pays d’Epinal, soit 64 communes. « Notre territoire avait été jugé trop vaste », explique Yannick Villemin.

En décembre 2020, une démarche d’extension du territoire labellisé a été présentée à la Commission Régionale du Patrimoine et de l’Architecture (CRPA). Celle ci a rendu un avis favorable, ouvrant la porte à la signature d’une nouvelle convention avec l’État, permettant ainsi la labellisation de l’ensemble du territoire du Pays d’Epinal Coeur de Vosges, soit 168 communes. « Nous avons 4 communes en plus, qui sont à l’extérieur du périmètre ». En effet, quatre villages s’ajoutent à la liste : Docelles, Cheniménil, Plombières et Dommartin-aux-Bois. Ces localités ont décidé d’adhérer au projet, portant à un total de 172 le nombre de communes vosgiennes labellisées.

Dans le Grand-Est, on compte actuellement 3 « Pays d’art et d’histoire » et 11 « Villes d’art et d’histoire ». La mise en œuvre du label repose sur un partenariat entre l’État et les collectivités territoriales, formalisé par la signature d’une convention négociable tous les dix ans. La collectivité doit inscrire le projet « Ville ou Pays d’art et d’histoire » au sein de la politique publique locale. Ce projet repose sur un dispositif censé mieux accompagner les décideurs et les agents publics, mais aussi l’ensemble des acteurs locaux qui participent à la valorisation de l’architecture, du patrimoine, du paysage et à l’élaboration du cadre de vie.

L’extension du périmètre labellisé, dans le Pays d’Epinal Coeur de Vosges (et un peu au-delà, donc), s’opère dans deux directions : vers le Nord-Est, en direction de Rambervillers, et vers le Sud-Ouest, en direction du secteur Darney-Monthureux. Parmi les richesses patrimoniales de ces secteurs, on trouve des éléments médiévaux, avec les vestiges de fortifications du 13ème siècle à Rambervillers, la chapelle des Templiers de Rugney. La Renaissance est bien représentée, avec notamment l’abbaye d’Autrey, dont la chapelle Saint-Hubert, l’Hôtel de Ville de Rambervillers. On peut aussi citer le patrimoine industriel, papeteries, textile, poterie. Le territoire comprend également la forêt de Darney et de nombreuses richesses.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.