Search
lundi 21 juin 2021
  • :
  • :

Cups, culottes, serviettes : 10 étudiantes testent des produits d’hygiène intime réutilisables Une opération proposée par le SICOVAD, en partenariat avec la Maison de l’Étudiant

image_pdfimage_print

tam1De nombreuses femmes optent pour des tampons, des serviettes ou des protège-slips pendant leurs règles. Ces protections jetables sont faciles à utiliser, mais représentent une grande quantité de déchets et soulèvent des questions pour la santé, sans compter l’aspect économique, non négligeable. Existe-t-il une meilleure solution ?

Le SICOVAD lance une nouvelle expérimentation en partenariat avec la Maison de l’Étudiant en dotant 10 étudiantes volontaires en alternatives réutilisables : cups, culottes, serviettes menstruelles. L’objectif est d’évaluer la quantité de déchets évités grâce à l’utilisation de ce type de produits. Ce mardi après-midi, les participantes sont venues retirer les kits à la Maison de l’étudiant, à Épinal. Elles on reçu quelques explications sur le fonctionnement, la stérilisation, par une professionnelle de la santé de l’officine Pharmacie de Courcy.

Sandrine Delacote, directrice de la Maison de l’Étudiant à Epinal, évoque l’aspect économique de ce genre de dispositif. « On s’est intéressé à la précarité menstruelle », affirme t’elle. Entendez le problème du coût financier des produits d’hygiène intime. L’opération proposée par le SICOVAD peut permettre d’essayer les produits gratuitement, pour éventuellement les adopter à l’avenir. En ce qui concerne le coût de ces produits, il faut compter entre 20 et 25 euros pour les « Cups » et les Culottes, et le même prix pour trois serviettes hygiéniques textiles. Lire la suite de l’article : https://remiremontinfo.fr/2021/02/cups-culottes-serviettes-10-etudiantes-testent-produits-dhygiene-intime-reutilisables/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.