Search
lundi 12 avr 2021
  • :
  • :

Covid -19 : point de situation dans le département

image_pdfimage_print

La situation épidémique dans les Vosges est en voie d’amélioration mais reste très fragile en raison notamment de la progression des variants.
Le taux d’incidence poursuit sa décroissance (114,0 pour 100 000 habitants au 23 février contre 124,6 cas au 16 février 2021), le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 reste élevé : 162 hospitalisations dont 10 en réanimation. De surcroît le nombre de personnes décédées en milieu hospitalier pour cause de COVID-19 continue sa progression : 662 personnes sont mortes des suites de la COVID depuis le début de l’épidémie.
La campagne de vaccination se poursuit à un rythme qui va s’accélérer dès mars prochain. Dans les Vosges, 17 905 personnes ont pu bénéficier d’au moins une dose de vaccin (15 311 au 16 février) et la couverture vaccinale s’élève désormais à 5,0 % de la population (tous âges confondus). Ce taux reste sensiblement supérieur à celui du Grand Est (4,3%).
C’est dans ce contexte encore fragile qu’Yves Séguy, préfet des Vosges, a souhaité se rendre à Saint-Dié-des- Vosges au sein du laboratoire industriel Salveco spécialisé en chimie du végétal dans le domaine des produits d’hygiène et d’entretien. Ce laboratoire vosgien est le seul en Europe à bénéficier d’une autorisation de mise sur le marché simplifiée (AMMS) pour les produits biocides.
Ainsi, au titre des dispositifs de lutte contre la COVID-19, il est primordial de rappeler toute l’importance des gestes barrières :
– Lavez-vous les mains très régulièrement (avec de l’eau et du savon, ou du gel hydro-alcoolique),
– Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir,
– Restez toujours à plus de deux mètres les uns des autres,
– Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le,
– Saluez sans vous serrer la main, arrêtez les embrassades,
– Évitez de vous toucher le visage en particulier le nez et la bouche,
– Portez un masque chirurgical ou en tissu de catégorie 1 quand la distance de deux mètres ne peut pas être respectée et dans les lieux où cela est obligatoire :
– Aérez les pièces 10 minutes, 3 fois par jour,
– Limitez le plus possible vos contacts sociaux (6 maximum).
La conjugaison actuelle de la période de vacances scolaires et des conditions météorologiques printanières incitant à la fréquentation, parfois massive, de lieux de plein-air, ne doit pas donner lieu à un relâchement dans nos comportements individuels. Plus que jamais, dans cette lutte contre l‘épidémie, nous devons poursuivre la pratique de ces gestes barrières.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.