Search
vendredi 5 mar 2021
  • :
  • :

Vosges : le Rassemblement National souhaite le retour à 90km/h

image_pdfimage_print

Panneau_90kmh-800x452Photo d’archive

Communiqué du RN Vosges

Le retour aux 90km/h sur une partie du réseau vosgien fait l’objet d’une importante opération de communication du Conseil Départemental dirigé par François Vannson (LR) qui semble vouloir surfer sur cette mesure populaire en vue des prochaines échéances électorales. Cette mesure devrait être annoncée avec plus d’humilité et sans ambiguïté parce que ce n’est pas la totalité du réseau qui retrouve ce mercredi 20 janvier 2021 les 90km/h mais seulement 235km soit 9,5% des routes départementales vosgiennes !

Le Rassemblement National avait dénoncé dès le départ le choix du gouvernement d’abaisser au 1er juillet 2018 la vitesse à 80km/h sur les axes départementaux, véritable mesure punitive envers la France rurale très dépendante à l’automobile, et la Fédération RN des Vosges s’était mobilisée à plusieurs reprises pour s’opposer à cette mesure dont la visée était uniquement lucrative pour l’Etat sans réel bénéfice positif sur la sécurité routière.

Alors que la publication de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) autorise depuis le 26 décembre 2019 les départements à revenir aux 90km/h, le Rassemblement National des Vosges estime que la décision récente de l’exécutif LR départemental de rétablir cette vitesse sur seulement 9,5% des routes vosgiennes arrive un peu tardivement et qu’elle est inappropriée puisque le préjudice pour les automobilistes ne s’en trouve que très partiellement réparé.

Le Rassemblement National des Vosges, qui vient de réaliser un clip vidéo sur ce sujet, souhaite le rétablissement des 90km/h sur la totalité du réseau départemental !

Sébastien Humbert, Délégué départemental du RN Vosges 




2 réactions sur “Vosges : le Rassemblement National souhaite le retour à 90km/h

    1. Ouille.

      Pourquoi changer ?
      C’est la question que le gouvernement aurait du légitimement se poser avant, quand la vitesse était limitée à 90 et que 85 % des Français
      ( sauf les parisiens qui n’étaient que très peu, ou pas concernés ..) étaient opposés au passage à 80.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.