Search
lundi 21 juin 2021
  • :
  • :

Vosges : 235 km de routes départementales à nouveau limitées à 90 km/h Dans les Vosges, la mise en œuvre est effective le Mercredi 20 janvier 2021

image_pdfimage_print

La loi d’orientation sur les mobilités laisse désormais la possibilité aux Départements de fixer la vitesse maximale autorisée à 90 Km/h. Après avis de la Commission départementale de la Sécurité Routière (CDSR), les conseillers départementaux autorisent le Président à prendre l’arrêté permettant le retour aux 90km/h sur 15 portions de routes départementales vosgiennes. Ces 15 sections ont recueilli un avis favorable de la part de la CDSR.

Cela représente un linéaire de 235 km hors agglomérations, soit 9,5 % du réseau routier départemental. S’y ajoutent les 5 km restants entre les dernières communes vosgiennes et les départements limitrophes de la Meuse, de la Meurthe-et- Moselle.

Dans les Vosges, la mise en œuvre est effective depuis le 15 janvier 2021 pour un coût global de 140.000 euros.

Les routes départementales concernées sont :  

  • RD 166 et 166 A de la fin de section de la 2 x 2 voies au giratoire la Cobrelle à Chavelot soit 6,5 km
  • RD 166 de la sortie de Neuchâteau au giratoire de Dompaire soit 42,7 km
  • RD 165 du giratoire de Bulgnéville A31 au giratoire de Dompaire soit 24,3 km
  • RD 417 du giratoire de Saint Etienne les Remiremont au giratoire du Syndicat puis RD 43 jusqu’au giratoire du Bleu à Saulxures-sur-Moselotte, à l’entrée de Cornimont soit 19,5 km
  • RD 11 du giratoire d’Epinal Malgré moi au giratoire de Docelles soit 11,5 km avec deux extensions sur la RD 11 jusqu’à l’entrée d’agglomération de Tendon soit 4,5 km et sur la RD 44 jusqu’à l’entrée d’agglomération de Lépanges sur Vologne soit 3,2 km
  • RD 122 du giratoire de Robécourt A31 au giratoire d’accès à la Zone d’Activités de Damblain soit 5,5 km
  • RD 460 de Monthureux-sur-Saône à l’entrée d’agglomération de Chaumousey soit 29,9 km;
  • RD 434 du giratoire de La-Vôge-les-Bains à l’entrée d’agglomération d’Épinal soit 17,2 km
  • RD 3 et RD 63 de Xertigny à Plombières-les-Bains soit 9 km
  • RD 1 de Neufchâteau à Lamarche soit 23,5 km hors agglomération dans les Vosges. Cet itinéraire est interrompu par un tronçon de 6,4 km situé en Haute-Marne
  • RD 674 de Liffol-le-Grand (limite Haute-Marne) à Autreville (limite Meurthe-et-Moselle) soit 24,7km
  • RD 74 de Bazoilles-sur-Meuse (limite Haute-Marne) à l’entrée d’agglomération de Neufchâteau soit 7,2km
  • RD 417 autour de Châtillon-sur-Saône (limite Haute-Marne à limite Haute-Saône) soit 3,2 km
  • RD 166 de la limite du département côté Meuse à Greux soit 1,9 km
  • RD 164 de la limite du département côté Meuse à Neufchâteau soit 8,7 km

Mesures d’accompagnement du passage à 90 km/h

Signalisation de police (mesure obligatoire) :

Mise en place de 220 panneaux « 90 km/h » mais aussi de 25 panneaux « 80 km/h ».

Les panneaux 90 km/h sont placés :

  • en sortie d’agglomération,
  • après chaque carrefour, à destination des usagers entrants,
  • tous les 5 km en section courante en cas d’absence de carrefour.

Dans ces deux derniers cas ils sont alors accompagnés d’un panonceau « Rappel».

Les panneaux 80 km/h sont placés en complément afin d’avertir les usagers lorsqu’ils quittent les itinéraires à 90 km/h, par exemple depuis un giratoire. La plupart de ces panneaux constituent de nouvelles implantations. En effet, la possibilité de rouler à 90 km/h étant désormais dérogatoire, il convient de la signaler par des panneaux. En l’absence de signalisation, la vitesse maximale autorisée reste par défaut à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles hors agglomération. Coût de ce dispositif : 50.000 euros.

Suppression d’obstacles latéraux (mesure volontaire) :to1

Les obstacles latéraux sont impliqués dans 30% des accidents mortels. Afin de minimiser leur impact, le Conseil départemental des Vosges s’engage dans une démarche de suppression de ces obstacles constitués par certains panneaux de grande dimension. Il s’agit d’une partie des panneaux de signalisation directionnelle et de la plupart des panneaux situés en amont des carrefours giratoires.

Ainsi, les ensembles de signalisation à considérer comme des obstacles sur la totalité des itinéraires portés à 90 km/h seront équipés de Supports à Sécurité Passive (SSP). Concrètement, les supports de panneaux sont équipés d’une base fusible qui permet un arrachement du mât en cas de choc supérieur à 35 km/h. Ces dispositifs sont soumis à des certifications. Environ 200 Supports à Sécurité Passive (SSP) ont été installés pour un coût de 90 000 € TTC.

Mise en place de lignes de rive sonores (mesure volontaire) :

Depuis plusieurs années déjà, le Conseil départemental des Vosges a rendu systématique la mise en place de lignes de rive vibratoires et sonores de type « Spot » sur les itinéraires principaux à l’exception des secteurs de montagne compte-tenu de la contrainte plus forte du déneigement.

Il s’agit d’un produit certifié en enduit à chaud et classé dans la catégorie des marquages vibratoires et sonores.

Parmi les itinéraires mis à 90 km/h, il reste environ 60 km de routes à équiper de ce dispositif, ce qui sera effectif prochainement.

to2

Source : Produit AxiSpot – Aximum

 

 




4 réactions sur “Vosges : 235 km de routes départementales à nouveau limitées à 90 km/h

  1. Jean

    Et bien, ça va être un beau merdier de traverser la France maintenant.
    Il va falloir être plus vigilent sur les panneaux en bord de route que sur la route elle même.
    Mais réjouissons nous malgré tout du retour du 90kmh, même si celui ci se fait avec parcimonie.

    répondre
    1. christian

      Je ne vois pas en quoi il est réjouissant de rouler à 90 au lieu de 80 sur quelques km (ni d’ailleurs sur plus)?
      – cela ne fait gagner que quelques secondes sur un trajet ordinaire. la vitesse moyenne d un vosgien moyen ne dépasse pas 60 de toute manière à 80 ou 90 comme limite.
      – il est bien des circonstances (circulation dense, météo pourrie)où vous ne pourrez même pas rouler à 80.
      – en gagnant 11% de vitesse vous augmentez de 25% votre énergie cinétique et le danger en cas de surprise avec. On roule par nécessité et pas par plaisir de faire vroum vroum.
      -comme vous le soulignez, il faudra encore plus faire attention. donc ne me parlez pas d une différence d attention entre 90 et 80.
      Tout cela pour de rares 11% de soi disant « bonheur » et 1% de temps gagné!
      La mise en place du 80 obligatoire dans les conditions de l’époque était une mauvaise idée, retourner à 90 toujours dans ces conditions est un non sens.

      répondre
      1. JMV.

        Arrive un moment ou il faut savoir raison garder et être raisonnable sur la baisse des limitation de vitesses.
        Arrêtons d’emmerder les provinciaux qui sont les premiers à subir ces restrictions.
        Passer de 90 à 80 sur des routes nationales rectilignes ne changera rien sur le bilan des tués sur les routes.

        répondre
  2. LM88

    90 km/h sur les routes départementales, c’est raisonnable, si c’est respecté ! Désolé, mais à 80 km/h, je ne passe pas la 5ème, d’où plus de bruit, de pollution et une consommation d’essence en hausse.
    Par contre, sur la RN57, entre Remiremont et Nancy, si vous roulez au régulateur de vitesse à 110 km/h, vous n’aurez que les poids-lourds dans votre rétroviseur. TOUTES les voitures vous dépassent, quelles que soient les conditions atmosphériques ! Pour certains, on a même droit aux appels de phare lorsque l’on dépasse un poids-lourds en circulant à 110 km/h.
    Après, il ne faut pas se plaindre lorsque les P.V. tombent..
    Il y a des règles à respecter (Code de la Route, çà parle à certains ?!?)
    À méditer…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.