Search
jeudi 25 fév 2021
  • :
  • :

Réaction des élus du Sillon Lorrain, aux déclarations du Premier Ministre Jean Castex Suite à son déplacement dans la Collectivité Européenne d'Alsace

image_pdfimage_print

sillon-lorrain3Les élus du Pôle métropolitain européen du Sillon Lorrain expriment leur surprise quant aux déclarations du Premier ministre, à l’occasion de son déplacement le 23 janvier dans la Collectivité Européenne d’Alsace.
En effet, la fusion des régions ayant nécessité une importante réorganisation que la Région Grand Est a su mettre en oeuvre avec une grande efficience, réorganisation qui a aussi impliqué fortement les services de l’Etat, il est surprenant que le Premier ministre considère :
« Je n’ai jamais été convaincu par la création de ces immenses régions dont certaines ne répondent à aucune légitimé historique et surtout ne me paraissent pas répondre au besoin grandissant de nos concitoyens pour une action publique de proximité. »
Dans son « Manifeste pour un édifice régional équilibré » voté à l’unanimité le 30 janvier 2018, les élus du Sillon Lorrain soulignaient déjà qu’un « éventuel transfert de compétences de l’Etat et de la Région à un département d’Alsace serait de nature à remettre en cause la légitimité même de la collectivité régionale naissante et causerait des disparités territoriales contraires à la cohésion républicaine » et que « seules les expérimentations ouvertes à tous les territoires du Grand Est (…) seraient à même d’enrichir le débat nécessairement mené à l’échelon régional et de conduire à un édifice régional équilibré. »
Les élus du Sillon Lorrain souhaitent que la Collectivité Européenne d’Alsace dispose des mêmes droits et devoirs que tout autre département au sein du Grand Est.
Ils rappellent que le droit à l’expérimentation territoriale, qui se dessine dans la future loi 4D, doit être un facteur d’adaptation et de modernisation de l’État aux réalités territoriales tout en préservant la cohésion territoriale à laquelle ils sont particulièrement attachés.
Ils réitèrent la demande, faite par le Pôle métropolitain européen du Sillon lorrain, de mise en œuvre du droit à l’expérimentation en application de son Plan stratégique associant l’ensemble des acteurs du développement économique et social lorrain.
Enfin, alors que le Premier ministre demande « sans délai à la Préfète de région d’engager les négociations d’un accord de relance entre la CEA et l’Etat », les élus du Sillon Lorrain souhaitent que l’élaboration d’un Plan de relance spécifique au territoire alsacien s’applique concomitamment aussi aux autres territoires du Grand Est, afin d’éviter une inégalité de traitement contraire aux fondements mêmes de la République.
Le 26 janvier 2021
Michel HEINRICH, Président du Sillon Lorrain, Président de l’Agglomération d’Épinal,
Pierre CUNY, 1er vice-Président du Sillon Lorrain, Président de Portes de France Thionville,
François GROSDIDIER, vice-Président du Sillon Lorrain, Président de Metz Métropole,
Mathieu KLEIN, vice-Président du Sillon Lorrain, Président de la Métropole du Grand Nancy, et les élus du pôle métropolitain européen du Sillon Lorrain




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.