Search
mardi 11 mai 2021
  • :
  • :

La ferme-auberge de La Mexel à Gérardmer cantine du BTP

image_pdfimage_print

La pandémie de Covid- 19 nous invite parfois à se découvrir et se multiplier sur le terrain dès lors que la loi le permet. C’est le cas de Brigitte Voirin responsable de la ferme-auberge de La Mexel accrochée au coteau des Bas-Rupts à Gérardmer. Depuis le reconfinement de fin octobre, le restaurant fermé propose cependant aux employés du BTP de se restaurer à la mi-journée et de trouver un peu de chaleur au propre comme au figuré. Pour cela Brigitte Voirin, selon les prérogatives instaurées par la préfecture des Vosges, signe des conventions temporaires avec  les entreprises sur fond de protocole qui se doit de respecter la distanciation sociale et les gestes barrière.

«  Je reçois entre 4 et 12 personnes chaque jour  » commente la cuisinière  » ce sont pour la plupart des salariés qui travaillent dans le secteur et qui venaient préalablement avant même le reconfinement ».

Brigitte Voirin se réinvente tous les jours à l’instar des menus à empoter qu’elle propose chaque week-end ( et pour les fêtes de fin d’année) depuis le mois de mars dernier. La ferme-Auberge de la Mexel s’est transformée en cantine du BTP pour ne pas baisser le rideau dans une période particulièrement difficile pour les restaurateurs et les cafetiers. L’économie souffre, les hommes et les femmes aussi.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.