Search
samedi 15 mai 2021
  • :
  • :

Épinal et le SCOT des Vosges Centrales ne sont pas préservés des fake news… Eoliennes, droit de réponse de Michel Henrich Président du SCoT des Vosges Centrales

image_pdfimage_print

Suite à  l’article du 9 décembre sur le « désastre environnemental » et le « scandale absolu » de l’énergie éolienne, prétendument préconisés par le SCOT des Vosges Centrales, je tiens, au nom des élus du schéma de cohérence territorial, à m’inscrire en faux contre les affirmations du délégué départemental du RN : les orientations politiques votées par les élus dans ce document ne prévoient pas que « l’éolien couvrira 50 % des besoins électriques en 2050 » comme il l’affirme.

En effet, n’importe quel lecteur attentif du SCOT (consultable sur internet (http://www.scot-vosges-centrales.fr) comprendra aisément qu’il s’agit d’une évaluation du potentiel mesuré par les études d’ingénierie menées au cours des dernières années et non d’une intention politique.

Pour rétablir la vérité, les orientations du SCoT visent une autonomie énergétique en 2050, fondée sur une réduction de 54 % des consommations énergétiques et une couverture des besoins restants par des énergies renouvelables produites localement, à partir de différentes sources : la biomasse déjà bien développée (bois-énergie, méthanisation…), l’hydraulique, le solaire, l’éolien, la récupération de la chaleur produite par les procédés de fabrication des industries et pas seulement l’éolien comme le laisse supposer l’article.

La Société Terr’ENR a été créée pour faciliter le financement de tous ces projets locaux de production d’énergies renouvelables afin que ces ressources profitent au territoire et à ses habitants.

Pour finir, le SCoT prescrit aussi que les installations de production d’énergies renouvelables devront s’intégrer harmonieusement aux paysages et préserver la biodiversité.

Monsieur Michel HEINRICH, Président du SCoT des Vosges Centrales




2 réactions sur “Épinal et le SCOT des Vosges Centrales ne sont pas préservés des fake news…

  1. Perrin

    le moindre lecteur au courant (sans jeu de mot…) d’un minimum de connaissances dans le domaine de la gestion énergétique aura noté que l’article du RN révèle un grand vide de connaissances techniques et gestionnaires quant au futur des réseaux électriques. Sans parler des fake news.
    Aucune source d’énergie n’est parfaite écologiquement ni techniquement mais à moins que de retourner au moyen age il faut bien tenter de s adapter aux contraintes écologiques en même temps qu énergétiques. Il faut faire cela sans démagogie ni langue de bois, simplement objectivement, mais c est trop demander à certains extrémistes peu instruits.

    répondre
  2. MELIN

    COMMUNIQUE DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE
    (14-12-2020)

    « EOLIEN – NON AU SCOT DES VOSGES CENTRALES QUI BRADE NOS CAMPAGNES »

    Contrairement au plan climat qui fait l’objet actuellement d’une consultation en ligne, l’enquête publique pour la deuxième révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) des Vosges centrales vient d’être reportée.

    Le SCOT des Vosges centrales évalue et planifie un développement de l’éolien de 110 à 300 MégaWatts en fonction de la neutralisation du radar d’Epinal soit l’installation d’environ 30 à 100 éoliennes. Ce SCOT, n’ayant pas encore été validé, est pourtant la référence en vigueur et « justifie » tous les projets en cours de développement.

    Le col du Poirier sur la commune de ESLEY, avec ses 6 éoliennes en premier plan et les 4 machines de Jésonville/Dommartin, se trouve au cœur de ce nouveau cluster éolien.
    Les portes des Vosges centrales étant désormais largement ouvertes, les promoteurs se ruent sur ce secteur.
    Le mât de mesure installé à Valfroicourt, dévoile le projet très avancé du promoteur allemand NORDEX avec 8 machines sur les communes de Valfroicourt, Rancourt et Remoncourt.
    Le promoteur NEOEN, installé à Esley, devrait rapidement construire ses 18 éoliennes sur la zone Dompaire/Ville-sur-Illon, avant les 8 planifiées de Gruey-Lès-Surance. Un projet de 9 éoliennes est en cours d’instruction à Igney le long de la RN57. Les commerciaux sillonnent nos campagnes et démarchent les propriétaires de terrain : NEOEN s’attaque désormais au secteur ESCLES et LERRAIN avec un projet de 8 machines.

    Le SCOT des Vosges centrales encourage les Elus et déroule un tapis rouge aux promoteurs éoliens.
    Le verbiage et les termes « écologie », « développement durable », « territoire à énergie positive » … couvrent une réalité plus terre à terre : il s’agit d’une véritable exploitation de nos richesses et de notre cadre de vie au profit d’une part de promoteurs peu scrupuleux et d’autre part de la communauté d’agglomération d’Epinal, de la communauté de communes Mirecourt-Dompaire et du département qui empocheront l’essentiel des subsides en laissant quelques miettes aux communes d’implantation.

    Par ailleurs, le développement des projets éoliens confiés à la société d’économie mixte Terre’Enr qui associe les collectivités locales à des opérateurs privés constitue un dangereux mélange des genres.
    Plutôt que de s’endetter inutilement dans le financement d’énergies renouvelables et de spéculer sur d’hypothétiques dividendes, il est urgent d’investir dans la rénovation énergétique des bâtiments, de lutter contre la précarité énergétique des plus défavorisés et de travailler à l’amélioration des conditions de vie de tous.

    Partout en France, la colère gronde et tout est fait pour museler les citoyens.
    C’est pourquoi le Collectif Vosges Horizon Durable demande une nouvelle fois un moratoire sur l’éolien.
    L’invasion de nos paysages français par des machines géantes étrangères au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.
    Le Collectif Vosges Horizon Durable

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.