Search
samedi 15 mai 2021
  • :
  • :

Epinal : la rue de l’Abbé Friesenhauser est à nouveau ouverte à la circulation

image_pdfimage_print

rue de l’Abbé Friesenhauser (12)Ce vendredi, à partir de midi, les automobilistes ont pu à nouveau emprunter la rue de l’Abbé Friesenhauser, après plusieurs mois de travaux. En fin d’après-midi, Michel Heinrich, président de la Communauté d’Agglomération et Patrick Nardin, maire d’Epinal, sont venus présenter l’évolution de ce secteur.

L’opération de requalification de la rue Friesenhauser a été projetée dans la continuité des travaux des places de l’Âtre et Edmond Henry, par la Communauté d’Agglomération d’Epinal et en concertation avec la municipalité. Plusieurs travaux ont été effectués : un nouveau calibrage de la chaussée (une largeur comprise entre 5 mètres et 5,5 mètres), une augmentation de la largeur des trottoirs, la pose de bordures granites avec une vue de 4 centimètres, et la pose de pavés de type « boutisse » sur la chaussée. Le réseau d’eau potable les branchements d’assainissement, qui étaient vétustes, ont aussi été rénovés, et une borne automatique a été installée à l’entrée de la place de l’Âtre.

Enfin, des pavés de type « rose Corail » ont été posés sur les trottoirs à l’intersection des rues d’Ambrail et Friesenhauser. Il s’agit de la même pierre que pour les places de l’Âtre et Edmond Henry. Une façon de marquer l’entrée du centre historique. « On a le sentiment, vraiment, qu’on entre dans la vieille ville », affirme Michel Heinrich. Les travaux ont débuté le 10 août 2020. Les entreprises Eurovia et Lor’Espace ont mis d’importants moyens humains en place pour garantir la fin du chantier pour ce 18 décembre. L’effectif est monté jusqu’à 30 personnes, afin de permettre la pose de 1.150 mètres carrés de pavés, dans le délai annoncé.

L’ensemble de ces travaux a coûté 776.403 Euros Hors Taxes. En détail : 539.686 Euros pour le marché de base, 206.310 Euros pour les pavés roses de Senones, 29.120 pour des travaux liés à l’assainissement et 1.287 pour l’ajustement des quantités en fin de chantier. Ces aménagements ont été réalisés avec pour objectif, notamment, de contraindre la circulation. « On a voulu limiter le trafic », explique Patrick Nardin. Et faire partager la rue par l’ensemble des modes de déplacements « doux », comme le vélo et la marche.

Une zone limitée à 30 kilomètres/heure a été créée. Dans la période comprise entre aujourd’hui et le mois d’août 2021, l’axe « Friesenhauser – Ambrail » sera à sens unique pour les voitures, qui ne pourront circuler que dans le sens Ambrail vers Saint Michel. Les cyclistes pourront quant à eux circuler dans les deux sens. Cette phase de « test » sera accompagnée d’une analyse des reports de trafic afin d’éventuellement appréhender un nouveau plan de circulation urbain en cours de réflexion sur l’ensemble de l’agglomération.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.