Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Un projet territorial de santé mentale

image_pdfimage_print

mental-2470926_1920La psychiatrie et la santé mentale sont des enjeux majeurs de santé publique. Une personne sur cinq souffrira un jour d’une maladie psychique, 18% de la population française présente des troubles psychiatriques et on dénombre 13 000 suicides par an en France. L’assemblée générale du Projet Territorial de Santé Mentale des Vosges (PTSM88) se tiendra le mardi 1er décembre 2020.  

Faisant référence à l’article 69 de la loi de modernisation du système de santé de 2016 et du décret n° 2017-1200 du 27 juillet 2017 relatif au Projet Territorial de Santé Mentale (PTSM), ce dernier a pour objet d’améliorer l’accès des personnes souffrant de troubles psychiques, à leurs familles et à leurs entourages, à des parcours de santé et de vie de qualité, sécurisés et sans rupture.

Le PTSM doit être élaboré par l’ensemble des acteurs concourant à cette politique. Le PTSM88 engagera la politique de santé mentale des Vosges pour cinq ans, au travers d’un Contrat Territorial de Santé Mentale (CTSM). Le travail d’élaboration a commencé au deuxième semestre de l’année 2019, il a été interrompu par le confinement lié à la crise sanitaire et à repris force et vigueur après le déconfinement.

L’organisme porteur du PTSM et du futur CTSM est le Groupement de Coopération Sanitaire – Groupement en Santé Mentale des Vosges (GCS-GSM88), comprenant l’AVSEA, la FMS, l’UNAFAM et le CH RAVENEL, en lien étroit avec la Délégation Territoriale de l’Agence Régionale de Santé des Vosges (DTARS88).

Pour ce travail, un groupe «d’ambassadeurs», issus des structures membres du GCS-GSM88, a été constitué, ainsi qu’un comité de pilotage (COPIL) plus large. Deux assemblées générales, en présence de tous les acteurs concernés, ont déjà eu lieu pour valider l’avancement des travaux et une troisième est organisée ce jour pour valider la globalité du PTSM88 dans le but qu’il devienne le futur CTSM88 engageant concrètement la politique de santé mentale vosgienne.

Il s’agit bien d’un engagement pour cinq ans de la politique de santé mentale pour les Vosges, dans le but d’améliorer l’ensemble des parcours de soins et de vie des personnes souffrant de troubles de santé mentale, ainsi que leurs familles et entourages. Il est accordé une importance essentielle et primordiale à la notion de travail en partenariat avec tous les professionnels concernés, le tissu associatif, les familles, les bénévoles, les institutions.




Une réaction sur “Vosges – Un projet territorial de santé mentale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.