Search
mardi 27 oct 2020
  • :
  • :

Le Syndicat FO des lycées et collèges demande au ministre de « stopper ses attaques contre le personnel »

image_pdfimage_print

Le Syndicat National Force Ouvrière des Lycées et collèges du département des Vosges, s’est réuni lundi à Epinal en assemblée générale. Il demande au ministre Blanquer de stopper « ses attaques incessantes contre l’Education Nationale et ses personnels ».

Durant le confinement lié au COVID, les personnels enseignants ont dû faire face à une crise à laquelle personne n’était préparé. « Ils ont dû utiliser leur propre matériel pour continuer à enseigner à distance, alors même que le ministre ne trouvait rien de mieux à faire que de les humilier en pointant du doigt les quelques collègues non équipés… Ce n’est pourtant pas au personnel de financer ses outils de travail ! » explique le syndicat.

La défiance du ministère pour ses personnels se poursuit en cette rentrée 2020 au travers des test de 6ème et de seconde dans lesquels on demande aux élèves d’évaluer le travail des enseignants durant ce confinement. Le SNFOLC88 se dit « indigné de tels procédés et demande expressément que l’ensemble des données collectées par ces évaluations soient immédiatement détruites. »

Le SNFOLC88 demande également des classes moins surchargées, grâce à l’augmentation du nombre de postes d’enseignants.

« Personne ne peut en effet comprendre en cette période que les politiques d’austérité se poursuivent. Si notre pays a été si durement touché par ce virus, c’est avant tout à cause du manque de lits dans les hôpitaux, à cause du manque de personnel et à cause du manque de reconnaissance des services publics. » poursuit le syndicat. Le SNFOLC88 rappelle qu’il s’oppose toujours à la mise en place de la réforme du lycée et du bac, et demande l’abandon des poursuites contre les collègues de Melle.

L’assemblée générale du SNFOLC88 demande également une augmentation de 18% de la valeur du point d’indice sans contreparties ainsi que l’abandon du projet de réforme des retraites.

C.K.N.




5 réactions sur “Le Syndicat FO des lycées et collèges demande au ministre de « stopper ses attaques contre le personnel »

  1. Ouille.

    Les syndicats ne peuvent avoir le beurre et l’argent du beurre.
    On ne peut à la fois avoir les dépenses sociales les plus élevées au monde, une industrie désormais en lambeaux, et conserver un service public de qualité.

    répondre
  2. Lucien

    En France ns avons :

    30 millions d’actifs , chiffres Insee 2017( en âge de travailler) soit

    25.5 millions ont un travail
    4.5 millions sans emploi
    ——
    et parmi ces 25.5, ns avons 5.5 millions de fonctionnaires

    dont 1.2 million pour l’éducation nationale, soit

    800 000 enseignants (administratifs 400 000)

    et parmi cette masse il y aurait 200 000 personnes « sous-employées »

    et le plus grave environ 100 000 qui ne serait pas devant des élèves. CHIFFRES DE LA COUR DES COMPTES

    —-alors:

    AVANT DE CRIER LES SYNDICATS DEVRAIENT BALAYER DEVANT LEUR PORTE

    (je n’aborderai pas le temps de travail hebdomadaire / annuel, ni le salaire, qui pour avoir 3 instits ds ma famille est un sujet sans fin – comparé au maçon ou au routier qui ne rentre pas chez lui le soir)

    répondre
    1. Ouille.

      Sans parler du taux de remplacement pour les retraites.
      75 % des 6 derniers mois dans le public ( et garantie d’emploi ).
      50 % des 25 meilleures années dans le privé ( sans garantie d’emploi ).
      C’est ce que l’on appelle le double effet kiss cool.

      répondre
  3. PierreL

    « augmentation de 18% de la valeur du point d’indice sans contreparties ainsi que l’abandon du projet de réforme des retraites. »
    Ben, voyons !
    L’égoïsme revendiqué, voilà où en sont nos pitoyables « syndicats » !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.