Search
mardi 27 oct 2020
  • :
  • :

CESER Grand Est : Les avis votés en plénière

image_pdfimage_print
photo d'archives CESER_Tassin_©Stadler_Region_Grand_Est

photo d’archives CESER_Tassin_©Stadler_Region_Grand_Est

Le CESER Grand Est s’est réuni en séance plénière ce jeudi 8 octobre à Metz. Les avis votés en plénière :

Avis société civile transfrontalière : 8 préconisations pour une démocratie participative proche des citoyens, à l’échelle des bassins de vie.

Par leurs initiatives locales, les acteurs de la société civile ont souvent été les précurseurs de la coopération transfrontalière. Toutefois, aujourd’hui celle-ci est surtout l’affaire des pouvoirs publics. Les personnes vivant dans les zones transfrontalières ne sont le plus souvent vues que comme des habitants, des consommateurs, des actifs et trop rarement comme des citoyens, à impliquer dans la prise de décision. Pourtant, près d’un tiers de la population européenne vit sur un territoire frontalier et le Grand Est est la 1ère région frontalière de France et de l’Union Européenne. Le CESER considère que l’organisation d’une société civile à l’échelle transfrontalière ne peut être abordée à l’échelle du Grand Est, trop vaste et trop divers. Idéalement la société civile devrait être appréhendée au niveau des territoires transfrontaliers, ou à l’échelle des grandes entités transfrontalières : Rhin Supérieur, Grande Région et France-Wallonie-Vlaanderen. Si la frontière est une opportunité pour beaucoup, elle induit aussi des déséquilibres et des tensions qui nuisent à la cohésion sociale. Pour contrer ce risque de fragmentation, il est nécessaire de mettre en œuvre un co-développement. Celui-ci est seul en mesure de créer une communauté de destin de part et d’autre de la frontière et donc de favoriser l’émergence d’une société civile transfrontalière. Selon le CESER, toute politique de coopération transfrontalière doit viser la mise en œuvre d’un réel co-développement. C’est dans cette optique qu’il formule 8 recommandations. https://www.ceser-grandest.fr/publication/la-societe-civile-transfrontaliere/

Avis – L’égalité entre les femmes et les hommes, sujet majeur pour la cohésion au sein de notre société contemporaine

Le Président de la République a fait de l’égalité femmes-hommes la grande cause de son quinquennat et de la lutte contre les violences faites aux femmes, la grande cause nationale 2018. Communiqué de Presse – 09 octobre 2020 Si l’Etat français a adopté de nombreuses lois et décrets, dans quatre branches du droit qui ont permis de faire avancer l’égalité en droits, force est de constater que l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est loin d’être acquise. Les chiffres le démontrent. La France occupe une position très moyenne en Europe. L’avis comporte deux parties :  la réponse à la saisine du Conseil régional et l’analyse du Plan d’actions en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes approuvé en octobre 2019. https://www.ceser-grandest.fr/publication/legalite-entre-les-femmes-et-les-hommessujet-majeur-pour-la-cohesion-au-sein-de-notre-societe-contemporaine/

 Avis Prospective – Impulser une citoyenneté active et responsable, pour se réapproprier le développement humain et durable de nos territoires

Le CESER a engagé une étude prospective des zones d’emploi de la Région. Laisser toute sa place à la société civile a été la préoccupation constante de l’étude. Ne pas juger ou comparer mais comprendre, comprendre pourquoi un territoire est dynamique, en retrait voire en difficulté. La compréhension du territoire, l’analyse et la prise en compte des volontés des habitants et des acteurs engagés doivent permettre de renforcer les capacités d’anticipation stratégiques. 2 idées majeures pour répondre aux problématiques liées au maillage territorial :  Un maillage du territoire différent qui compense les défaillances de mobilité, en limitant les déplacements pour diminuer les effets de pollution.  Une reconquête de l’emploi pour se rapproprier les territoires, sortir de la dépendance et assurer la sécurité sanitaire. https://www.ceser-grandest.fr/publication/impulser-une-citoyennete-active-etresponsable/

Avis – Le vieillissement de la population dans le Grand Est. Répondre à la pluralité des parcours de vie

Depuis des années, les enjeux cruciaux du vieillissement et de la dépendance sont négligés, malgré les multiples rapports (le rapport Libaultl sur le Grand âge et l’autonomie du 28 mars 2019 étant le dernier en date) et les alertes du personnel soignant. Prévention de la perte d’autonomie, lutte contre l’isolement, innovation au service du bien-être, solutions d’hébergement qui doivent correspondre aux parcours de vie, liens intergénérationnels, répartitions de l’offre de soins, formations des professionnels médicaux et paramédicaux, coopérations sanitaires transfrontalier : le CESER souhaite attirer l’attention des collectivités régionales sur la nécessaire transformation des politiques qui visent à mieux insérer les personnes âgées dans notre société et à faire face à la perte d’autonomie. Afin d’anticiper l’augmentation du nombre de personnes âgées en perte d’autonomie, le CESER souhaite mettre en place une stratégie en 5 axes : prévention, hébergement, personnels médicaux et paramédicaux, l’accès aux soins et l’organisation et le financement du système de santé. https://www.ceser-grandest.fr/publication/le-vieillissement-de-la-population/

Avis – La Région chef de file pour une coordination nécessaire des politiques jeunesse.

Le CESER a souhaité s’autosaisir de la question du rôle du Conseil régional dans la mise en place d’une politique régionale de Jeunesse. Le CESER propose de tendre vers davantage de transversalité dans la mise en œuvre des politiques publiques. Si les documents stratégiques permettent de partager une vision des enjeux sur plusieurs années, il est important de les adapter à l’évolution des contextes et d’évaluer les actions réalisées ou non régulièrement. La crise sanitaire a mis à plat les certitudes et a pointé les fragilités de notre société. Cela nécessite donc d’adapter les politiques publiques. L’objectif est d’impulser une dynamique pour tendre vers plus de mutualisation des moyens entre les différentes collectivités, mais aussi d’orienter et mettre en débat les politiques publiques à mettre en place en priorité. De plus, le CESER Grand Est recommande fortement la pratique d’une évaluation des politiques publiques. Celle-ci doit se mettre en place progressivement et s’ancrer dans les pratiques de la collectivité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.