Search
samedi 26 sept 2020
  • :
  • :

Sauvagerie animale : le Mouvement de la ruralité s’insurge !

image_pdfimage_print

horses-1414889_1920Des chevaux, poneys et ânes sont mutilés ou tués partout en France. Le Mouvement de la ruralité s’insurge. 

« Depuis plusieurs jours, la France fait face à des actes de cruauté sur des animaux. Pour le Mouvement de la ruralité, ces actes barbares sont inadmissibles !
Lors d’une visite ministérielle en fin de semaine, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, indiquait que plus d’une trentaine de cas dans plus d’une dizaine de départements avaient été recensés. 
Le Mouvement de la Ruralité exaspéré par de tels actes apporte son soutien à l’ensemble des éleveurs, des propriétaires de chevaux et autres animaux.
Nous demandons aux ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur de tout mettre en œuvre pour stopper ces actes odieux et appréhender leurs auteurs.
LMR propose d’associer la cellule DEMETER pour tenter de faire avancer les enquêtes. Enfin, Le Mouvement de la ruralité appelle tous les ruraux, les chasseurs et pêcheurs à garder un regard attentif sur des agissements ou des présences inhabituelles à proximité de lieux avec des chevaux, des poneys, etc. »
Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Général adjoint LMR
Conseiller Régional Grand Est



2 réactions sur “Sauvagerie animale : le Mouvement de la ruralité s’insurge !

  1. Chloé

    N’importe quoi la cellule Demeter est là pour traquer les opposants animalistes. Ce ne sont pas des amoureux des animaux qui leur font subir ça !
    Enfin au moins le cellule Demeter travaillerait sur quelque chose d’utile.

    répondre
  2. Eva

    Bah voyons toujours prêt à récupérer.
    Les chasseurs ! Pourquoi pas l’armée ! Comme ça si un promeneur noctambule ou un géocacheur se trouve là par hasard qu’ils puissent se prendre une balle dans les fesses.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.