Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Près de 200 personnes défilent dans les rues d’Epinal

image_pdfimage_print

P1580685Ce jeudi après-midi, près de 200 personnes ont défilé dans les rues du centre-ville d’Epinal à l’appel des syndicats. Le cortège a pris le départ au niveau de la place Foch, devant la préfecture des Vosges. 

P1580679Les organisations syndicales CGT des Vosges, FSU 88 et Solidaires 88 affirment ensemble que la priorité doit être donnée à la préservation et à la création en nombre d’emplois stables et qualifiés, à la sortie de la précarité en particulier des jeunes travailleurs, des étudiants, avec leur mise en protection sociale.

Ce jeudi après-midi, près de 200 personnes ont manifesté dans les rues d’Epinal pour l’emploi, les retraites et les salaires. Une manifestation qui n’a pas réuni les foules.

Ils demandent la réduction du temps de travail sans perte de salaire, le développement des services publics et des industries nécessaires à la réponse aux besoins en biens et services, en prenant en compte l’urgence climatique. Ce « grand rendez-vous de rentrée » comme annoncé par le syndicat avait vocation à réunir « tous les salariés, dans l’unité la plus large, pour gagner le monde de demain… »

C.K.N.




8 réactions sur “Près de 200 personnes défilent dans les rues d’Epinal

  1. christian

    le vrai problème du moment c est l emploi principalement des jeunes et certainement pas les retraites et encore moins les salaires car ceux qui en ont sont déjà bien lotis.
    manifester comme aujourd’hui hui est une ineptie absolument contre productive signe de l incapacité actuelle des syndicats tels la CGT à discuter et agir utilement pour l ‘ensemble de la société

    répondre
  2. Georges

    Imaginez qu’on ai laissé la crise sanitaire à gérer aux syndicats et aux gilets jaunes, actuellement on serait dans une situation catastrophique vu leur façon de voir les choses, que tout le monde y réfléchisse, c’est tellement facile de critiquer quand on pas la situation à gérer surtout dans l’urgence, il fallait des têtes pensantes, ce n’est pas le cas pour tout ces gens qui ne pensent qu’a semer le trouble alors que l’on devrait être tous solidaires !

    répondre
    1. Yoan

      C’est sûr mais malgré tout la gestion a été plutôt médiocre et continue de l’être. On se demande vraiment quelle est la logique des dirigeants et les compétences.
      Le décoincement a été raté…

      répondre
    2. JMV

      Vous avez raison.
      Je n’ose même pas imaginer le bilan de la crise sanitaire si celle ci avait été gérée par les syndicats.
      Il suffit pour cela de regarder la gestion de leur centre de vacances.
      Magouilles, favoritismes, détournements, et pertes sèches.

      répondre
  3. PierreL

    « Ensemble », qu’ils disent !
    Faut un sacré toupet quand on sait que ces « syndicats » ne se préoccupent que des privilèges de leurs ouailles, la plupart des nantis planqués dans nos « services (???) publics » dont on connaît l'(in)efficacité et encore plus les grèves à répétition.
    Honteux !

    répondre
  4. JMV

    Conséquences de 40 ans de « coude par la portiere ».
    Les Français se croient meilleurs que le monde entier.
    Pensent que la samba dans une societé mondialisée peut continuer ad vitae sans trop travailler.
    Ben non…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.