Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Philippe Claudon, nouveau président du Sicovad : « Je veux apporter un regard neuf»

image_pdfimage_print
Philippe Claudon, nouveau président du Sicovad

Philippe Claudon, nouveau président du Sicovad

A 59 ans, Philippe Claudon, maire de Bellefontaine, a été élu dernièrement à la présidence du Sicovad, le syndicat de traitement des déchets de 112 communes du département. Il souhaite apporter une vision nouvelle, plus détachée et plus rurale et rapprocher le Sicovad des élus et du public.

philippe Claudon-president-sicovad (1)«Je souhaite m’engager pleinement dans le Sicovad». Philippe Claudon, jeune maire de 59 ans, nouvellement élu à Bellefontaine a pris la tête du Sicovad qui gère le traitement des déchets de 112 communes vosgiennes. « Il y a une travail remarquable qui a été fait. Mais il y a de nouvelles idées à apporter. Je souhaite prendre le temps d’appréhender le dossier avant d’apporter une vision nouvelle, plus détachée, plus rurale. » commente-t-il. Philippe Claudon veut être un président proche des gens, des agents et des usagers.

Rapprocher le Sicovad des élus et du public

Marié, père de 3 enfants, Philippe Claudon, est originaire de Rochesson et vient d’être élu maire de Bellefontaine en mars dernier après avoir été conseiller municipal. Il continuera à travailler comme directeur régional des ventes pour un groupe de matériaux pour le BTP jusqu’à sa retraite, mi 2021. Il souhaite consacrer du temps chaque semaine au Sicovad et à ses 150 agents. «Je vais, dans un premier temps, faire un état des lieux. Je me donne quelques mois pour faire le tour des sites et rencontrer les personnes. » Philippe Claudon veut rapprocher le Sicovad des élus et du public.

Miser sur la communication

« Je veux rapprocher le Sicovad du département, de la communauté d’agglomération d’Epinal, des instances publiques…. Je souhaite avoir un rôle de terrain et ouvrir ainsi des portes » explique le nouveau président du Sicovad. Il souhaite aussi mettre en place une communication plus importante avec des réunions d’information, des réunions publiques pour informer les personnes sur les consignes de tri…

Au niveau de la redevance des ordures ménagères, il se positionne pour une stabilité de la taxe dans un premier temps. « Je pense qu’il faut se laisser le temps d’apprendre et d’analyser pour aller au bout des choses. »

Après son élection comme maire, il a souhaité s’impliquer plus et la gestion des déchets était pour lui idéale. « Les déchets, cela concerne tout le monde. J’ai une expérience dans la logistique, dans l’organisation commerciale et c’est un sujet qui fait réagir tout le monde » explique-t-il. Quand Philippe Claudon a décidé de se présenter à la présidence du syndicat de tri des déchets, il a informé Michel Heinrich et Véronique Marcot de sa volonté. « Je ne veux pas faire de politique, ni rentrer dans les polémiques. Ce qui a été fait a été très bien fait, mais il y a probablement des choses à améliorer. » poursuit-il.

Philippe Claudon, a indiqué qu’il ne souhaitait pas être candidat au poste de président d’Evodia, nommé ce jeudi après-midi.

C.K.N.




Une réaction sur “Philippe Claudon, nouveau président du Sicovad : « Je veux apporter un regard neuf»

  1. Bouquot

    Bon état d esprit.
    Je reste disponible pour en discuter autour d un café à Bellefontaine, Epinal ou Remriemont, ou autour d un repas à Pouxeux, un midi.
    Le Sicovad est un bel outil et avec des agents complètement dévoués et compétents.
    Croyez moi.
    Vous avez mon tel, passez moi un coup de fil quand vous avez un peu de temps.
    Merci.
    Belle fin de semaine et bon courage.
    J.J.B.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.