Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Covid-19 : « Rien ne semble empêcher les écoles de devenir des clusters », alertent des médecins dans une tribune L’urgentiste vosgien François-Xavier Moronval fait partie des signataires de cette tribune

image_pdfimage_print

francois-xavier-moronval-medecin-samu-epinalDans une tribune publiée dans le journal Le Parisien, un collectif de médecins estime que le protocole sanitaire prévu dans les établissements scolaires « ne protège ni les personnels ni les élèves et leurs familles ». L’urgentiste vosgien François-Xavier Moronval fait partie des signataires de cet article. 

Port du masque, aération des salles, lave des main… Pour un collectif de médecins, l’école n’est pas prête à affronter cette rentrée scolaire en pleine épidémie de Covid-19. « L’école n’est pas prête. […] Compte tenu du protocole en vigueur, rien ne semble empêcher les écoles de devenir des clusters », alertent les médecins signataires d’une tribune publiée dans Le Parisien, dont l’urgentiste vosgien François-Xavier Moronval.

Un protocole insuffisant

La tribune intitulée « Quatre propositions urgentes pour l’école » a été mise en ligne le 29 août dernier. « Le protocole prévu pour la rentrée du 1er septembre ne protège ni les personnels ni les élèves et leurs familles, et est insuffisant pour ralentir l’augmentation actuelle du nombre de nouveaux cas de Covid-19 » poursuivent les médecins.

Les médecins recommandent le port du masque pour tous

Le collectif a donc fait quatre propositions. Les médecins recommandent « le port du masque en lieu clos pour tous les élèves de plus de 6 ans et de leur distribuer des masques, comme le font la Suisse, la Grèce et l’Italie. Cela assurerait une meilleure observance de cette nécessaire mesure de santé publique. ».

Les médecins préconisent par ailleurs des mesures d’aération plus conformes aux données scientifiques. Ils estiment que l’aération d’une pièce toutes les trois heures est insuffisante.

Des mises en quarantaine ciblées à l’école

Ils préconisent aussi la mise en place de procédures permettant des mises en quarantaine ciblées à l’école (allègement des classes en alternant le présentiel et l’enseignement à distance, échelonnement des récréations et à la cantine).

Enfin, ils veulent un système plus transparent avec une conduite à tenir lorsqu’un enfant ou un adulte est testé positif ou a été en contact avec un cas positif ; et d’instaurer un système réactif et transparent de remontées des données concernant le nombre de sujets positifs, les écoles et classes fermées, le nombre d’enfants testés, les délais des tests et des résultats.

C.K.N.




5 réactions sur “Covid-19 : « Rien ne semble empêcher les écoles de devenir des clusters », alertent des médecins dans une tribune

    1. Stop Covid

      Eh Daniel ! Vous versez , comme moi qualifié chez les complotistes, négationnistes, conspirationnistes , à dire ce vous pensez !
      Rassurez vous, Vous n’êtes pas seul. Il y a les dormeurs, les silencieux, les résignés dont vous n’aurez jamais le nombre. Le neveu de JFK a fait un beau discours à Berlin Samedi, mais chuuuutt. Rien ne sera sur la tv 13x20h transcrit. On en a encore pour 2 ans minimum En attendant, n’ayons peur de rien, fuyons les vaccinateurs et la 5 G.

      répondre
  1. ANTOINE VOIRIN

    Je vois que ce Monsieur fait bien des recommandations, y compris le port du masque. Mais il se fait photographier sans masque !
    Ces messieurs les médecins se font du souci pour la santé. Bon.
    Mais il y a aussi du souci à se faire pour l’enseignement et le niveau des élèves qui est si inquiétant que la fréquentation de l’école est tout à fait prioritaire, alors que la vie des enfants n’est absolument pas menacée par ce virus.

    répondre
  2. Sebastien

    Font rire les super rebelles opposés aux masques ce sont les mêmes que le diktat de la pub incite à acheter le dernier Iphone ou huawei, à bouffer du mac do et à accepter les compteurs linky.

    répondre
  3. Rémi le sage

    Il a raison. Tout comme le collectif Vosgien de :  » silence sous ma blouse »
    Les chiffres repartent à la hausse dans un déni presque général.
    En une semaine les hospitalisation en réa sont passés de 360 à 446. Et c’est pas prêt de s’arrêter. Pourquoi ? Car le chiffre des hospitalisations correspond au bilan des entrées moins les sorties. Les dernières sorties sont liés à la première vague soit des hospitalisations graves et longues.
    C’est idem pour les hospitalisations en médecine qui ne vont qu’augmenter pour la même logique jusqu’à un reconfinement. Il va falloir s’adapter.
    N’hésitez à rejoindre le collectif silence sous ma blouse.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.