Search
jeudi 1 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Ils vendaient aux seniors un « masque miracle » à 1500 euros pièce Une escroquerie de plusieurs centaines de milliers d’euros

image_pdfimage_print
(photographie Gendarmerie des Vosges)

(photographie Gendarmerie des Vosges)

Les gendarmes vosgiens ont interpellé 6 individus soupçonnés d’être à l’origine d’une vaste escroquerie. Les victimes, des personnes âgées étaient contactées par une plateforme de phoning basée au Maroc. Ils profitaient de la crise sanitaire pour vendre un « masque miracle » à 1500€ pièce jouant sur la vulnérabilité des seniors. 

Au cours du mois de juillet 2019, une plainte pour escroquerie et abus de faiblesse a été déposée à la gendarmerie de Gérardmer. La technique est simple, il s’agit de revendre des produits bon marché à des prix exorbitants.

Un masque miracle à 1500€ pièce

Le mode opératoire est un peu plus élaboré. Les victimes, des personnes âgées, sont contactées par une plateforme de phoning basée au Maroc leur annonçant qu’elles ont gagné un prix de valeur. Mais pour se faire remettre le joli cadeau, elles doivent assister à une présentation, au cours de laquelle elles se voient proposer des produits hors de prix par de prétendus kinésithérapeutes. Ainsi, profitant de la crise sanitaire, ils ont réussi à vendre le « masque miracle » à 1500€ pièce jouant sur la vulnérabilité des seniors.

De nombreuses victimes dans toute la France

Les investigations réalisées par les gendarmes mettent en évidence une escroquerie à l’échelon national avec un nombre de victimes considérable.
Le juge d’instruction délivre une commission rogatoire nationale afin de poursuivre l’enquête et confie le dossier à la brigade des recherches de Saint-Dié-des-Vosges.

6 individus interpellés

Débute un véritable travail de fourmis qui permet d’identifier 6 auteurs et à ce jour, plus d’une centaine de victimes en France.
Les individus sont interpellés. Trois sont placés en détention provisoire et trois sous contrôle judiciaire.
Les perquisitions réalisées par les enquêteurs ont permis la saisie de documents prouvant les escroqueries et abus de faiblesse, mais également de véhicules de luxe, pièces de joaillerie, mobilier et articles de déco, et en attente, de biens immobiliers d’une valeur de 400 000 €.

Une escroquerie de plusieurs centaines de milliers d’euros

L’analyse des comptes bancaires des auteurs laisse apparaître un bénéfice de plusieurs centaines de milliers d’euros découlant de l’escroquerie, somme qui n’a pas fini de grimper puisque toutes les victimes ne sont pas encore recensées.
C.K.N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.