Search
mardi 11 août 2020
  • :
  • :

Vosges-Covid: Pas d’alarmisme! Si le virus circule, le nombre d'hospitalisés n'a jamais été aussi bas dans les Vosges

image_pdfimage_print

Sur le front hospitalier, dont les chiffres sont les plus pertinents, on ne déplore aucun mort du Covid 19 dans la région en date du 24 juillet. Une dernière personne est encore en réanimation du fait de la pandémie en Moselle. Les chiffres de l’ARS sont donc rassurant pour le Grand Est  mais ne doivent pas dissimuler la circulation discrète du virus qui nécessite une surveillance constante.

Rég Hospit 24 Aout

A l’identique  de régions fortement impactées ( zones estivales et Ile de France ), le virus continue de circuler à bas bruit.

Dans les Vosges c’est  le plus souvent sous sa forme asymptomatique, puis qu’aucun nouvel hospitalisé n’a été signalé dans le département dernièrement. 900 tests RT-PCR ( prélèvement naso-pharyngé ) et sérologiques ( prélèvements sanguins) ont été effectuée pour 100 000 habitants. Un niveau jamais atteint précédemment, ce qui explique une détection de cas en inflation.

Incid 24 Aout

La gratuité des tests annoncée par Olivier Véran dernièrement et les campagnes massives diligentées par l’Agence Régionale de Santé dans les grandes villes vosgiennes devraient encore augmenter le nombre de cas détectés.

La plateforme contact tracing de l’Assurance Maladie  des Vosges à identifié 10 nouveaux cas contacts confirmés les 25 et 26 juillet, ces personnes étant invitées à rester confinées chez elles et font l’objet d’un suivi téléphonique et social, elles ne sont donc pas susceptibles d’amplifier la pandémie .

Les Vosges en bon élève

Avec 14 hospitalisés de moins ( qui ont tous quitté l’hôpital le 23 juillet ) le solde des vosgiens atteints du Covid 19 encore à l’hôpital, a atteint un plus bas remarquable, puisqu’il n’y a plus que 8 patients.

Hospit

696 personnes dans le Grand Est sont hospitalisés dont 20 en réanimation ou en soins intensifs, soit 10 de moins en une seule journée. Les équipements hospitaliers régionaux ne sont donc pas saturés.

DC 24 Aout




15 réactions sur “Vosges-Covid: Pas d’alarmisme!

  1. Stop Covid

    J’ai eu peur ce matin . j’arrive au stop; je laisse passer devant moi un type qui sort un mouchoir. Visuellement, il le fait : il se mouche, le pauvre. Il est suspect, c’est certain. je saute sur mon téléphone pour prévenir les autorités de façon à mettre en quarantaine la rue préventivement . à suivre ( humour 1er dégré ). Je remonte la vitre même s’il fait chaud, le masque je réajuste, je coupe la clim et taille la zone .Brr j’ai eu chaud. Ce quartier doit être pollué.

    répondre
  2. Sally

    Hier, en passant dans la grand rue de Remiremont, ma surprise a été vive de constater qu’une serveuse d’un bar…( je le mentionne pas mais je crois qu’il n’y a qu’elle ) ne portait pas de masque! Hallucinant alors que c’est obligatoire! C’est à dénoncer il me semble…En terrasse les gens ne disent rien vraisemblablement!
    Sur le marché, pourquoi le port du masque n’est-il pas rendu obligatoire? Surtout qu’il y a tout de même du monde qui y flâne!
    Certains producteurs locaux n’ont même pas de masque! Aberrant!
    Et on propose même de déguster une mirabelle et ensuite…hop on touche la monnaie en achetant des mirabelles…
    Il suffit de remarquer tout ceci et on verra que les cas de coronavirus vont vite arriver…..

    répondre
    1. Stop Covid

      la mirabelle : il faut la boire et frotter le cul du verre sur la paume des 2 mains. On est total désinfecté. Après on rase les murs quand même.Faut pas traîner.

      répondre
      1. Sally

        Je parlais des mirabelles…non de la  » mirabelle »…
        Mais effectivement…..réponse logique…
        Quoiqu’il en soit, il faut rester prudents et ne pas oublier les fameux gestes barrières et masques, si indispensables…

        répondre
  3. Lili

    qui croire un coup on passe en rouge ensuite ne pas s’alarmer ….. bon ce matin j’ai décidé de vivre sans me pauser de problème on verra en septembre profité bien de vos vacances de votre famille et du beau temps

    répondre
    1. AVP Poster auteur

      Attention, du fait des éléments statistiques en notre possession on décrit deux niveaux de territoires en même temps: le régional ( qui était repassé furtivement rouge récemment) et le département. Si à une époque le réseau hospitalier était saturé ( d’ou le confinement de mars-avril ) ce n’est plus le cas aujourd’hui. Mais les statistiques de l’ARS portent maintenant sur la circulation du virus. Les nouveaux indicateurs d’alerte tiennent comptent des personnes détectées positives ( asymptomatiques car sinon le nombre d’hospitalisés augmenterai ) sur un nombre de testés qui augmente. Ce sont donc des extrapolations statistiques… qui peuvent se discuter. En fonction de la sensibilité de chacun.

      répondre
  4. Phileas

    C’est bien qu’est ce que je dis! Il y a actuellement une dictature sanitaire et technocratique qui se met en place dans les pays du vieux monde occidental. V pour Vendetta ça vous parle?. On s’en sortira pas de si tôt et c’ est si pratique pour le pouvoir. Sous prétexte de tout sécuriser on nous mène à l’abattoir de la démocracie. L’Etat d’urgence est un bon moyen d’habituer le peuple à l’obéissance forcée. Halte aux baillons!

    répondre
    1. Stop Covid

      Philieas : On est dans le conflit d’intérêt depuis le début avec ces histoires. On menace les jeunes médecins de radiations de l’ordre s’ils ne donnent la version choisie. On continue avec le vaccin le refrain. On sait que ça n’existe pas pour les rhumes non plus.On a interdit la chloroquine et l’Artemisia . On se paie la tête des gens principalement . On a pas soigné les personnes âgées malades. il n’y avait que la piqûre de Rivotril qui attendait les défunts partis sans même toilette funéraire .En Juillet , j’ai toujours la honte et la colère en moi . Je considère et c’est pour ça que j’humorise sur le sujet dorénavant. Sachant que je serai bâillonné si je dis tout ce que j’ai en tête.Je suis allé aux obsèques de connaissances parties du Cancer toutes positives au Corona virus aussi.Et on a toujours pas l’identité des Boss de l’OMS.

      répondre
      1. AVP Poster auteur

        Un certain nombre de disfonctionnement du système de santé centralisé ont été effectivement relevés. Même si l’exécutif évite de faire son mea culpa publiquement ( pour des raisons électoralistes mais aussi afin de ne pas déstabiliser son administration ) les élus locaux en sont conscients ( notamment François Vannson, Jean Hingray ou Stéphane Viry ) et travaillent à faire évoluer le système de santé en mettant en place un système de gouvernance plus participatif et décentralisé. Cela évoluera, c’est inéluctable, mais sur la durée.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.