Search
mardi 22 sept 2020
  • :
  • :

SOS Massif des Vosges hausse le ton

image_pdfimage_print

P1140202Le bruit est aujourd’hui reconnu comme une pollution  sonore à part entière. Un trouble ayant des conséquences sur la santé des personnes, des nuisances que chasse aujourd’hui l’association « SOS Massif des Vosges » et son président charismatique Dominique Humbert, véritable poil à gratter des pouvoirs publics et des représentants politiques régionaux.

Et pour se faire entendre, il faut élever la voix ou hausser le ton, ce qui a été réalisé dans le cadre d’un pique-nique géant organisé au col de la Schlucht en collaboration avec le « Collectif  pour la quiétude et la sécurité dans le Massif des Vosges » avec pour thème principal « la mise en place de mesures structurelles efficaces et durables auprès des pouvoirs publics pour rendre au Massif des Vosges son caractère paisible et naturel ».

Si le confinement a permis à certains d’identifier les conséquences d’une société trop souvent dans la démesure, d’autres ont vite oublié que le 21ème siècle sera celui du développement durable et qu’il faudra trouver des solutions à nos propres débordements : le bruit en est une des constantes. Alors, forcément les adhérents-militants de SOS Massif des Vosges montent au créneau en prenant la crête vosgienne comme témoin.

la suite ici : https://gerardmerinfo.fr/2020/07/sos-massif-vosges-hausse/




6 réactions sur “SOS Massif des Vosges hausse le ton

  1. LM88

    D’accord pour le bruit excessif lié aux échappements non homologués et pour la vitesse excessive. Par contre, demander une vitesse limitée à 40 km/h n’est absolument pas crédible : on monte les cols en 1ère : bonjour le bruit et la consommation de carburant !
    Par ailleurs, combien de manifestants lors du pique-nique qui sont montés là-haut à bord de SUV diesel et sûrement pas à 40 km/h ! Quant à fermer une partie de la route des crêtes, demandez donc leur avis aux aubergistes établis tout au long de cet axe routier.
    Donc, remettons l’église au milieu du village, sans pénaliser les gens qui respectent la législation en vigueur.

    répondre
        1. à ke kuku

          Seul le tunnel au sommet du Galibier ( 400 mètres de longueur ) est limité à 50 km/h ( pas à 40 ).
          Ce qui est logique pour un tunnel étroit…

          répondre
  2. Paul GEORGES

    tous ces soit disant écolos comment sont ils venus ? et faire un pique nique en pleine nature ! pas le droit de circuler sur route mais par contre se promener à pied à travers le massif pour détruire la flore et gêner les animaux oui ils ont le droit. Si c’est cela l’ecologie et bien bravo les soit disant écolos.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.