Search
dimanche 9 août 2020
  • :
  • :

Le port du masque bientôt obligatoire dans les lieux publics clos

image_pdfimage_print

virus-4898571_1920-800x533-383x255Le port du masque est actuellement obligatoire uniquement dans les transports en commun. Ce mardi 14 juillet, le Président de la République a annoncé lors de son interview télévisée, qu’il souhaitait rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos dès le 1er août.

Pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, le Président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos à partir du 1er août 2020. Avec cette mesure, il veut éviter la reprise de la pandémie de Covid-19. Le Président, interviewé à l’occasion du 14 juillet par les journalistes Léa Salamé et Gilles Bouleau a indiqué qu’il y a « des signes » qui montrent que l’épidémie « repart un peu ».

Avec cette déclaration, le Président répond aux demandes de certains médecins. Emmanuel macron a assuré que les tests de dépistages pourraient aussi être réalisés sans ordonnance.

Deuxième vague: « nous sommes prêts »

En cas de recrudescence de l’épidémie, Emmanuel Macron a assuré que le gouvernement était prêt à l’affronter.« Nous avons à la fois les stocks, les approvisionnements  qui sont sécurisés et nous avons l’organisation qui permettrait de faire face à une recrudescence », a commenté Emmanuel Macron.

Sur la question du reconfinement possible de la population, le Chef de l’Etat a assuré qu’il ne souhaitait pas que cela se produise. En cas de deuxième vague, il souhaite isoler le plus localement possible. « C’est ce que nous avons fait au début de la crise, aux Contamines, dans l’Oise. » explique-t-il.

Enfin, le Président de la République a évoqué la rentrée des classes au mois de septembre prochain. Une rentrée des classes la plus normale possible.

C.K.N.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.