Search
samedi 26 sept 2020
  • :
  • :

Les gendarmes s’inquiètent des « coincés du milieu » des autoroutes vosgiennes Quand les réseaux sociaux riment avec prévention

image_pdfimage_print

La gendarmerie des Vosges s’est lancée sur les réseaux sociaux, maniant informations, interactivité, pastiche des web-médias, humour et ironie ( le secret pour garder ses 12 points, message aux délinquants, une licorne dans les Vosges, etc…). Après avoir sondé ses abonnés elle en a profité pour  diffuser un message de prévention pour la conduite sur autoroute, notamment à l’adresse des conducteurs qui restent « coincés sur la voie du milieu ».

 

GP autoroute

Pourquoi squatter la voie du milieu ?

Privatisant la voie du milieu sur les trois voies des autoroutes et alors qu’ils ne doublent personne, les « coincés du milieu  » ont fait l’objet d’un mini-sondage en ligne de la part de la gendarmerie des Vosges. Si l’on fait abstraction des réponses fantaisistes suivant lesquelles  c’est meilleur pour la planète car « cela économise pneus et consommation d’essence », ou « Ha bon? C’était le milieu? Désolé, je regardai un film », « c’est pour les pauvres qui peuvent pas rouler vite à gauche », les explications données spontanément sont les suivantes:

  • Car la voie de droite est  « pour les poids lourds et les véhicules lents »
  • Cela évite d’avoir « à changer de voie tout le temps »
  • C’est parce qu’on  « roule tranquille au régulateur  »
  • La voie de gauche est suffisante pour ceux qui veulent doubler

 Gend milieu

La consigne ( sérieuse cette fois-ci ) des gendarmes reste la même: « en France, on roule à DROITE ! Les autres voies sont uniquement dévolues au dépassement ». Un message qui s’applique aussi à ceux qui squattent la voie de gauche sur les autoroutes à deux voies! Au vu des interrogations des automobilistes et comme un rappel entraine toujours un conseil les gendarmes ont précisé: « les voies véhicules lents sont spécifiquement signalées et utilisées par les véhicules ne pouvant se déplacer à plus de 60 Km/h ».

L’article R412-9 du Code de la route est très clair sur la question :

Le fait, pour tout conducteur, de ne pas maintenir, en marche normale, son véhicule près du bord droit de la chaussée est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe ( c’est à dire 35 euros d’amende forfaitaire ).




3 réactions sur “Les gendarmes s’inquiètent des « coincés du milieu » des autoroutes vosgiennes

  1. Rita

    Bonjour. J’ai envie de dire: pourquoi la vie?

    Evidemment s’il n’y avait pas de voitures il n’y aurait pas d’autoroutes. Et lycée de versailles.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.