Search
mardi 11 août 2020
  • :
  • :

Bouzey: la passerelle est jetée Une nouvelle passerelle bois de 210 mètres a été inaugurée le long du lac de Bouzey par la Communauté d'Agglomération

image_pdfimage_print

Alors que le ponton handipèche  a été érigé en solo depuis une dizaine d’années ( servant de référence au  Pole pêche au 71 route du Rivage ) précédant la passerelle située du coté de Renauvoid dite du Belvédère, les plans initialement imaginés pour la découverte de Bouzey en 2010 par l’ex-CCPOVA ( Communauté de Communes du Pays d’Olima et du Val d’Avière ) n’avaient pas beaucoup plus avancé.

P1520864

Des interlocuteurs multiples

Yannick Villemin, maire de Girancourt, ancien Président de l’agglomération locale et Vice-président en charge du tourisme au sein de la Communauté d’Agglomération d’Epinal ( CAE) déplorait dernièrement ce « retard pour des projets qui étaient dans les tuyaux depuis 2006 » et qui ont été « décalés faute de financement et du fait des regroupements des différentes agglomérations ». «  L’objectif d’origine consistait à proposer aux piétons et cyclistes de cheminer en toute sécurité et toujours au plus près du site naturel sans le dénaturer . Avec la CAE, c’est autour de la table qu’ont du se concerter les quatre communes riveraines du réservoir, Chaumousey, Sanchey, Renauvoid, Girancourt et le propriétaire du réservoir, les Voies Navigables de France ( VNF) , avec les différentes parties prenantes comme les pécheurs ou Oiseaux Nature pour la faune ».

Pass Forêt

Un projet abouti

Suite au déplacement et à la réalisation d’un nouveau lotissement de 14 maisons sur la route du rivage à Sanchey, une dernière passerelle en pin autoclave, longue de 210 mètres et large de 2,3 m a été construite en ce début d’année par la Communauté d’Agglomération d’Epinal pour un montant de 254 000 euros. «  Il s’agissait de poursuivre le sentier existant, le relier à la jetée de pêche et éviter la création d’escaliers » précise l’élu de la Communauté d’Agglomération.  Mission accomplie depuis quelques jours maintenant, la construction sur pieux de bois permettant d’offrir une vue splendide sur le réservoir et ses plages tout en préservant un aspect naturel et esthétique. «  40 m2 de pontons ont été ajoutés à l’axe de passage, toujours sur des pieux pour éviter les crues centennales et on est resté sur le domaine public fluvial, ce qui est préférable pour une collectivité publique . Cela complète le circuit de découverte mais aussi les autres équipements construits précédemment: des toilettes sèches, le poste de secours, l’aire de jeux à tyrolienne, la borne pour camping car et les différents stationnements supplémentaires. On parvient par tranches, à avoir un équipement de loisir-nature cohérent et bien intégré au cadre, sur lequel on évite tout conflit d’usage ».

Il reste toutefois à agrémenter le circuit de 4 nouvelles tables de lecture pédagogiques en octobre, et de remplacer les anciennes. Les précédentes datant de la CCPOVA, comptent plus de 10 ans d’âge « avec le climat, le niveau d’eau particulièrement bas du réservoir du fait des travaux de début d’année, la faune et les lieux ont évolué » précise le maire de Girancourt.

P1520895

Un réservoir vert qui n’a jamais été aussi bas




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.