Search
mardi 22 sept 2020
  • :
  • :

Anne-So, conseillère municipale Une touche féminine d'écologie constructive à Epinal

image_pdfimage_print

« J’ai rejoint la liste de Fabrice Pisias pour les valeurs humaines et écologiques qu’elle défend et dans lesquelles je me suis retrouvée. Je n’ai jamais exclu d’être constructive dans mon travail au sein du conseil municipal » atteste Anne Sophie Mangin avec un sourire généreux . La nouvelle conseillère municipale élue sur la liste La France Insoumise complète avec franchise et décontraction: « Je vais tenter de faire avancer la défense de la cause animale, il y a beaucoup d’améliorations à programmer ».

En écoute

De la police de l’environnement à la défense de la condition animale

« Je vais tenter de faire avancer la défense de la cause animale en sollicitant directement Patrick Nardin. Il y a beaucoup d’améliorations à programmer. Je commencerai par trois propositions: étendre la mission de la police environnementale à la protection animale. Développer l’accueil des animaux abandonnés  et organiser la stérilisation des chats errants. J’ai pu me renseigner sur l’expérience de Saint Quentin Félins, une association qui a signé une convention avec Xavier Bertrand dans le Nord et cela marche très bien ».

Un véritable menu végétarien et localiste pour la restauration scolaire

«  Au cours de la campagne des municipales, j’ai l’impression que les points de vus se sont rapprochés. La production maraichère sous une forme coopérative semble être acceptée par tous. Tous les élus sont d’accord dans le principe d’avoir un menu végétarien pour les écoles. Il n’y a donc pas de raison pour  que cela ne soit pas acté et développé. Mais sans se leurrer, les labels utilisés jusqu’à présent sont parfois des alibis trompeurs. Les produits utilisés dans les menus devront être précisément d’origine bio et de proximité . C’est en contrôlant régulièrement, y compris par des laboratoires biologiques,  que la confiance pourra être établie ».

Un engagement constant et rationnel

Actuellement  assistante maternelle d’une petite fille en périscolaire, Anne-Sophie Mangin n’a pas hésité à changer de vie en recherche d’un nouvel équilibre familial et professionnel. Spinalienne de naissance, revenue vivre à Épinal en 2016 après un intermède à Strasbourg et Saint Quentin pour ses études et son travail de d’architecte d’intérieur, Anne-Sophie Mangin n’a pas peur du changement: « j’ai trois jeunes enfants, dont une petite dernière de douze mois.  J’ai quitté mon emploi et l’Aisne pour revenir à Epinal avec mon conjoint qui est bardeur. C’est le résultat d’un constat:  que l’individu en général mais aussi la créativité personnelle, ne pouvaient s’épanouir dans un milieu hyper-productif, orienté argent et financièrement contraignant. A plus de 30 ans et depuis mon retour, je suis encore en recherche d’une qualité de vie, orientée vers la  simplicité que l’on peut améliorer dans l’esprit du respect du vivant. Cela implique d’avoir une réflexion de consomacteur responsable mais aussi d’affecter un temps supplémentaire aux choix du quotidien. En bout de raisonnement, cela oblige aussi à s’engager vers autrui et la collectivité pour ne pas rester dans le domaine des idées et être concret. C’est pourquoi je me suis impliquée en politique en tant que citoyenne. Je me suis aussi portée volontaire pour entrer dans la commission éthique qui assurera l’audit citoyen régulier du système de vidéo surveillance . J’ai encore plusieurs cordes à mon arc, et comme j’ai un mental positif , tourné vers l’avenir, je réussi ce que j’entreprend !».




2 réactions sur “Anne-So, conseillère municipale

  1. Eva

    C’est très bien et nous serons à vos côtés en sollicitant le maire nous aussi. Chaque citoyen a le droit de solliciter son maire.
    Dommage que vous ne soyez pas indépendante de Mélenchon qui lui profite de l’intérêt pour la cause animale mais qui est plein de contradiction.
    Il se croit d’abord au dessus de la Justice.
    Il soutient la Chine qui est le pire exemple en matière de droit de l’homme et de droit de l’animal… Sinon on aimerait l’entendre sur le sujet : Tibet Ouïghours Tien an Men…
    Son intérêt pour la cause animale est récent comme par hasard.
    Et il cite souvent des pays en exemple alors qu’ils sont défaillants en protection animale, récemment le Maroc.
    Il faut cependant reconnaitre qu’il avait eu des propos justes concernant la crise Covid à l’Assemblée Nationale.
    j’essaye d’être objective.

    Mais honnêtement si vous voulez faire le consensus et être plus logique détournez-vous de ce parti.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.