Search
vendredi 30 oct 2020
  • :
  • :

SOS-Massif des Vosges organise un pique-nique protestataire

image_pdfimage_print

thumbnail_affiche_a4_finaliseL’association SOS-Massif des Vosges organise un pique-nique protestataire le dimanche 19 juillet à midi au col de la Schlucht. Les manifestants demandent la mise en place de mesures structurelles efficaces et durables auprès des pouvoirs publics pour rendre au Massif des Vosges son caractère paisible et naturel.

« Après avoir connu plusieurs week-end de vacarme et d’insécurité sur les routes des crêtes et des vallées du Massif vosgien, principalement provoqués par des motards en dehors de toutes règles, qu’elles soient du code de la route ou du savoir vivre, « SOS Massif des Vosges » et le « Collectif  pour la quiétude et la sécurité dans le Massif des Vosges » appellent à un pique-nique géant de protestation dimanche 19 juillet à 12h00 au col de la Schlucht. 

Nous demandons qu’enfin des mesures structurelles efficaces et durables soient mises en place pour rendre au Massif des Vosges son caractère paisible et naturel.

Les Conseils Départementaux et les Préfets des cinq départements concernés, les élus des communes doivent chacun à leur niveau prendre les mesures nécessaires.

 Il est plus que temps de comprendre que la transformation du Massif en circuit de vitesse et d’expérimentation pour les motos et les voitures de sport anciennes ou modernes, en plus des nuisances inacceptables qu’elle inflige aux riverains et aux usagers, décourage les potentiels visiteurs français ou étrangers, un comble pour un massif qui fait du tourisme familial un axe majeur de son développement ! »




10 réactions sur “SOS-Massif des Vosges organise un pique-nique protestataire

  1. LM88

    Que les motos dont les pots d’échappement non homologués soient une plaie, je suis d’accord. Aujourd’hui, les moteurs motos sont autorisés en pleine puissance d’origine, donc l’échappement libérant la puissance est inutile.
    Par contre, avec une moto équipée d’origine, sans modification, ou avec une voiture ancienne, je ne vois pas où est le problème. Il ne faut pas oublier que les usagers de la Route des Crêtes sont aussi des clients assidus des nombreuses fermes-auberge.
    Quant aux protestataires, j’ose espérer qu’ils rejoindront le col de la Schlucht à vélo ou à pied, et sans engin motorisé, ce qui serait un comble !
    Parole de motard… et randonneur !

    répondre
    1. Thierry TISON

      Bonjour,
      Je suis aussi motard mais également randonneur et cycliste. Je refuse le corporatisme aveugle et aujourd’hui je n’hésiterais pas à mettre une croix sur un de mes plaisirs préférés, faire la route des crêtes à moto, pour préserver le calme et la nature dans l’intérêt de tous. Ce qui se passe là-haut est absolument inadmissible mais rien que la sur-fréquentation des engins à moteur n’est plus possible pour de tels lieux. Quant à l’argument économique des fermes auberges, excusez-moi. Faire de l’argent ne peut pas être un argument pour mettre la nature à sac, à long terme il n’y aura ni argent puisque plus de nature. Les fermes auberges ont perdu beaucoup de leurs caractères pittoresques et ce sont à présent des restaurants où on mange des tartes aux myrtilles cueillies en Pologne ! Continuons comme ça et ce sera la fin de tout !

      répondre
    2. à bobo la tete.

      Même certaines motos règlementaires sont trop bruyantes car la règlementation est trop laxiste.
      Celle ci autorise 80 dB à mi régime maxi.
      Imaginez alors le bruit émit lorsque le moteur est en limite de zone rouge.

      répondre
  2. Claude NOEL

    Pourquoi le niveau de bruit des engins à moteur n’est jamais contrôlé.
    Les villes, les villages, la campagne, les forêts sont assourdies jour et nuit par des engins bruyants, quand ce n’est pas avec l’autoradio à fond.
    Le radar du bruit s’appelle un sonomètre, c’est pas très cher et très facile à mettre en oeuvre.

    répondre
    1. Thierry TISON

      Bonjour,
      Commençons par prendre les problèmes à leurs sources. Pourquoi a-t-on permis à des entreprises de prospérer en fabricant des pots d’échappement à chicanes amovibles ? Si aujourd’hui on met un terme à cette pratique, on sortira l’argument économique ; toujours lui ! Je ne vais plus vendre et je mets des gens au chômage… Alors que les méfaits étaient prévisibles… Vous pouvez appliquer ce raisonnement à quantité de domaines ; à chaque création ou innovation on oublie volontairement de parler des impacts à long terme car la priorité c’est faire de l’argent sous couvert de créer des emplois… Mais faut-il ne retenir que cet argument ? La preuve en est…

      répondre
    1. Thierry TISON

      Bonjour,
      Nous sommes déjà dans cette logique ! La preuve : quand la route des crêtes est transformée en piste de course, on envoie une timide patrouille de motards de la gendarmerie et installe un stand des motards en colère pour faire de la PREVENTION. Quand un chevreuil prend la liberté de se promener au bord de la route des crêtes au grand plaisir des enfants et des touristes, nos chers énarques de la préfecture deviennent réactifs : ordre est donné de l’abattre ! C’est plus dangereux qu’une harde sauvage de motards !… Heureusement que nous ne sommes pas en Corse ou dans les Pyrénées car les paysans verraient leurs cochons, chèvres et moutons abattus puisqu’ils divaguent partout sur les routes de montagne.

      répondre
  3. Maurice

    Les allemands interdisent les motos le WE en forêt noire, nous devrions faire de même !
    La visite en famille où entre amis devient impossible sur les crêtes, c’est devenu un véritable circuit de vitesse pour motos (qui plus est, extrêmement bruyantes). Mais rien n’y fait, aucun contrôle et Donc aucune sanction… si ce n’est une ambulance de temps en temps (!). Quel dommage pour notre si belle région que nos élus ne prennent pas la chose au sérieux !

    répondre
  4. Bobby Mangin

    Info à rapprocher de celle qui indiquait il y a quelque mois que le grand Tetras compte désormais trop peu d’individus pour que l’espèce soit viable, catastrophe dûe à un trop plein d’activité humaines en foret : les animaux ont besoin de calme.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.