Search
vendredi 18 sept 2020
  • :
  • :

Rambervillers – Le centre d’hébergement suspend certaines activités

image_pdfimage_print
photo Google maps

photo Google maps

Le signalement de tensions internes au CASFC de Rambervillers et la crainte qu’elles puissent porter atteinte au bon fonctionnement de cette structure bénéficiant de subventions publiques ont donné lieu à une inspection confiée à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations des Vosges et à la Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale.

Il s’agit notamment de déterminer comment ces difficultés sont apparues, d’en évaluer les causes et les conséquences, et de faire toute la lumière sur les conditions dans lesquelles l’ancienne directrice a quitté ses fonctions. Sans préjuger de la véracité de déclarations qui ont été faites, l’inspection a pour principal objectif d’éviter toute aggravation de la situation du CASFC de Rambervillers, dont les missions confiées sont de première importance.

Acteur essentiel dans le nord du département de l’hébergement de femmes victimes de violences conjugales et de l’insertion par l’activité économique, le CASFC doit y poursuivre son activité pour répondre à la nécessité d’une action sociale efficace de lutte contre la précarité. Pierre ORY, préfet des Vosges, a décidé par arrêté du 5 juin 2020 la suspension partielle des activités du CASFC, c’est à dire la suspension des nouvelles orientations de personnes, le temps que l’inspection apporte ses premiers résultats.

De plus, par arrêté du 9 juin, une mesure de placement de la structure sous administration provisoire est prise, portant désignation d’un administrateur. Cette décision ne signifie en rien la fin de prise en charge des personnes accueillies.

Les résidentes prises en charge par le centre d’accueil avant la prise de l’arrêté préfectorale, continueront à bénéficier de l’hébergement et de l’accompagnement habituel de la part de l’équipe de professionnels en place. Elle vise à faire intervenir une gouvernance temporaire, extérieure au CASFC, pour assurer, en lien avec l’enquête en cours, la poursuite de son fonctionnement dans de bonnes conditions. À la demande du Préfet, le Directeur Départemental de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations se rendra jeudi au CASFC pour y installer l’administrateur provisoire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.