Search
mercredi 30 sept 2020
  • :
  • :

Qwant – Pour le duo Jourdain-Petit « la SEM poursuit sa descente aux enfers »

image_pdfimage_print

municipales-jourdain-petit (2)Le moteur de recherche Qwant va fermer définitivement ses portes à Epinal d’ici le mois de juillet. Pour le duo Jourdain-Petit « cet épisode, c’est une nouvelle déconvenue pour le pôle images ».

« La SEM symbole de la politique économique de Michel Heinrich vit certainement ses dernières heures. En effet, nous apprenons que QWANT va fermer ses bureaux d’Épinal ! C’était l’une des toutes dernières traces de l’époque flamboyante pendant laquelle les euros (du contribuable) tombaient par centaines de milliers d’euros dans les poches d’investisseurs en mal de fonds. Après la liquidation de XILOPIX, Michel Heinrich  s’était raccroché aux branches comme il avait pu en annonçant le maintien d’une activité sur le site de la Maison Romaine par le repreneur QWANT : une opération menée à grands coups de renforts médiatique et la visite du PDG dans les écoles spinaliennes. Quelques mois à peine après cet épisode, c’est une nouvelle déconvenue pour le pôle images et un nouvel échec de la politique économique de Michel Heinrich et de son candidat.

Pour rappel, 2,340 M d’euros, c’est le total des pertes de la SEM avec les projets suivants :

– XILOPIX : 900 000 €

– GICO INDUSTRIES : 530 000 €

– NR GAIA : 425 000 €

– SPINAL’IMAGES : 385 000 €

– SOLU ALLIANCE : 80 000 €

– BOIS ET INDUSTRIES : 20 000 €

Benoit Jourdain n’a cessé, au cours du dernier mandat, d’alerter l’opinion publique sur la dérive des investissements hasardeux décidé par le Maire actuel et son candidat.

Cette dernière information désastreuse conforte la liste ÉPINAL 2020 à proposer la fin de la SEM de développement économique Épinal-Golbey qui a coûté plusieurs millions d’euros au contribuable sans aucun résultat sur l’emploi et l’activité économique. Ses révélations démontrent que la direction de QWANT (après celle de l’Imagerie) ne prend même plus la précaution d’épargner le « mécène » d’Épinal, ce qui en dit long sur l’inefficacité des investissements publics réalisés par la SEM.

Ces pertes, au bénéfice quasi exclusif d’aventuriers parisiens, font écho au mépris avec lequel le candidat de la majorité sortante a rejeté le plan d’urgence présenté par la liste ÉPINAL 2020 qui, lui, était exclusivement au bénéfice de l’attractivité commerciale d’Épinal. »

Benoît JOURDAIN Christophe PETIT




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.