Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Santé : François Vannson écrit à Edouard Philippe

image_pdfimage_print

François Vannson, le Président du Département des Vosges, a écrit récemment au Premier Ministre, Edouard Philippe, afin de lui présenter ses propositions pour soutenir les hôpitaux et surtout la manière dont le Département des Vosges peut prendre sa part afin de concevoir l’hôpital de demain.

Ainsi, François Vannson propose :

« de permettre aux Conseils départementaux, qui en ont la volonté et la capacité, de participer au financement des investissements des hôpitaux. Dans le contexte actuel, nous avons besoin de la mobilisation du maximum de moyens et d’intervenants. » Il ajoute que « les Départements doivent avoir la possibilité d’assurer la gestion directe des Etablissements hospitaliers à l’instar de ce que nous faisons pour les collèges. »

Les centres hospitaliers et leurs personnels n’ont pas hésité à faire remonter leurs demandes, constats et réflexions, au Département.

Ainsi, François Vannson demande au Premier Ministre de prendre en compte les propositions suivantes émanant des soignants :

La prise en charge soignante avec certains robots pour libérer les infirmiers et aides-soignants des tâches les plus pénibles et leur permettre de faciliter la relation avec le patient ; la nécessité d’équiper d’outils plus performants les laboratoires ; le développement de la télémédecine pour éviter les risques d’infections liées au contact ; le recours accru aux technologies médicales de pointe – robots chirurgiens – pour permettre aux praticiens de déléguer certaines tâches…

Pourquoi de telles propositions ?

Les Conseils Départementaux sont les interlocuteurs privilégiés des autres collectivités : Communes, Intercommunalités, et Région. De plus, le Conseil départemental a porté et développé, en partenariat, des initiatives et projets précurseurs. Ainsi, le département a été le premier à :

Mettre en place un décroché unique SAMU/SDIS. Tous les appels du 18, 15 ou 112 arrivent au même endroit depuis juin 2018. A partir du 30 mars, a été mis en place un « Prado Covid » : Programme de rappel à domicile.

Assurer, via des outils télémédecine et sous régulation SAMU, une prise en charge avancée des soins vitaux par des infirmiers « Sapeur-Pompier » sur un territoire dépourvu de service d’urgences sur certaines plages horaires.

Mettre en place en lien avec la faculté de médecine des formations universitaires médicales déconcentrées (deux sessions par an) avec comme objectif majeur de faire connaitre le département des Vosges.

Source : Vosgesmag.fr




Une réaction sur “Santé : François Vannson écrit à Edouard Philippe

  1. colin

    Des robots pour soulager les infirmières ! Encore un qui n’a aucune idée de la fonction ! Laisser les hôpitaux aux départements comme les collèges, pour fermer ceux qui déplaisent et garder ceux de sa circonscription ? comme fermer le collège de Granges-Aumontzey et avoir un coût de transport supérieur au coût de fonctionnement. Garder à tout pris l’hôpital de Remiremont au détriment de celui d’Epinal ? C’est bien ça ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.