Search
vendredi 29 mai 2020
  • :
  • :

Le collectif Eau 88 relance le débat sur les forages de Nestlé Waters Le collectif a profité du reportage de France 3 «Pièces à conviction» sur Nestlé Waters, pour fournir des révélations jusque-là ignorées du public.

image_pdfimage_print

Quelques-membres-du-Collectif-Eau-88A la suite d’un reportage sur Nestlé Waters Vosges et le déséquilibre de la nappe GTI, dans le cadre de «Pièces à conviction», réalisé par la journaliste indépendante, Delphine Lopez, et diffusé sur France 3, le mercredi 13 mai, l’occasion était trop belle pour que le Collectif Eau 88 n’en profite pas pour rebondir sur ce dossier complexe. Mais de l’aveu de l’un des porte-paroles, Bernard Schmitt, «Quoi qu’il arrive, nous aurions communiqué prochainement…».

Outre la surexploitation de la nappe phréatique GTI de Vittel-Contrexéville exploitée, entre autre, par les industriels, les collectivités, les agriculteurs et les particuliers, le reportage a mis en évidence des irrégularités sur cinq forages sur le territoire de Contrexéville (Belle Lorraine, Thierry Lorraine, Reine Lorraine, Great Source et Chatillon Lorraine) qui semble t-il, n’auraient d’autorisation. Donc une invitation était lancée ce mardi 19 à la presse, à Crainvilliers, pour quelques éclaircissements sur l’une des sources citées. Quelle ne fut pas la surprise d’apprendre qu’en réalité ce seraient vingt-et-un forages qui sont irréguliers selon les recherches approfondies du Collectif Eau 88, et le communiqué que les responsables ont distribué sur place, puis détaillés par Jean-François Fleck et Bernard Schmitt, et qui indiquait en substance.

La suite ici : https://laplainedesvosgesinfo.fr/2020/05/vittel-collectif-eau-88-relance-debat-forages-de-nestle-waters/




Une réaction sur “Le collectif Eau 88 relance le débat sur les forages de Nestlé Waters

  1. Bobby Mangin

    Je vous cite « exploitée, entre autre, par les industriels, les collectivités, les agriculteurs et les particuliers »

    L’entreprise qui nous pompe des milliards de litres d’eau par an pour la vendre à son seul profit porte un nom, Nestlé. Les autres usages sont logiques et proportionnés.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.