Search
vendredi 29 mai 2020
  • :
  • :

Coronavirus : des imprimantes 3D au service de la protection des soignants

image_pdfimage_print

En raison de l’épidémie de coronavirus et des mesures de confinement qui en ont découlé, de nombreuses entreprises ont dû suspendre leur activité. Certaines, plutôt que rester totalement à l’arrêt ont fait le choix de participer à leur manière à la lutte contre la pandémie. C’est notamment le cas de l’entreprise vosgienne 3D Prod installée à Raon l’Etape, qui est spécialisée dans l’impression trois dimensions et la réalisation de prototypes et maquettes.

C’est donc tout naturellement que la société raonnaise s’est associée à l’opération « Les visières de l’espoir » mettant ainsi à profit son savoir-faire et son outil de production. Initié par la plateforme média 3Dnatives, le mouvement « les visières de l’espoir » fédère une trentaine de PME et grands groupes de l’industrie française qui se mobilise pour répondre au besoin en masques–visières des personnels soignants.

Pour Quentin Kiener, dirigeant de 3D prod, participer à cette démarche, c’est en premier lieu, « s’inscrire dans une démarche solidaire et apporter sa pierre à l’édifice dans la lutte contre le coronavirus ». S’y ajoute le fait que le modèle de masques réalisé a été validé au niveau national par l’AP-HP *. Dès réception du fichier-source, la fabrication a pu être lancée grâce au stock de matière première de l’entreprise. Permettant une protection complète du visage, ces masques ont aussi l’avantage d’être lavables, stérilisables et donc réutilisables à l’infini. C’est dans ce contexte que 3D Prod a déjà fabriqué au cours des deux semaines passées 1 000 masques, remis gracieusement aux différents établissements hospitaliers qui en avaient fait la demande via le site dédié des « Visières de l’espoir ». La société raonnaise a également réalisé une centaine d’adaptateurs à fixer sur les masques « easybreath » qui ont été offerts par un célèbre équipementier sportif. Initialement destinés à la plongée-loisir, ces masques, surmontés de ces adaptateurs, peuvent être utilisés en milieu hospitalier pour des malades du Covid 19.

D’autres entreprises dont l’impression 3D n’est pas le cœur de métier s’impliquent

A l’instar de Moustache Bikes et In Bô dont la vocation première est, pour l’une la fabrication de vélos à assistance électrique et pour l’autre la conception de produits en bois et fibres naturelles, d’autres entreprises vosgiennes qui ont pour point commun de posséder des imprimantes 3D participent à cet élan de solidarité et fabriquent des masques de protection destinés au personnel soignant des hôpitaux locaux mais aussi des EHPAD et des structures d’aide à la personne comme ADAVIE.

Une initiative qui s’est étendue également aux particuliers

Regroupés notamment sous la bannière Vosges Visiere Covid19, de nombreux particuliers disposant d’imprimantes 3D ont rejoint le mouvement et confectionnent aussi des masques. A ce jour, ils en auraient déjà réalisé plus de 3 000.

Entreprises ou particuliers, chacun, à son niveau et avec ses moyens veut être un maillon de cette formidable chaîne de solidarité au service de la lutte contre ce fléau mondial qu’est le coronavirus.

*APHP : Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

photos fournies par 3D Prod, InBô, Moustache Bikes

Source : http://www.vosgesmag.fr/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.