Search
mardi 2 juin 2020
  • :
  • :

Un dispositif d’alerte dans les pharmacies pour les violences extra-conjugales

image_pdfimage_print

pharmacie-2En cette période de confinement contraint par la crise sanitaire actuelle, le nombre de personnes victimes de violences intra-familiales est malheureusement en nette augmentation.

Or, la lutte contre les violences intra-familales est une priorité du Gouvernement depuis le début du quinquennat.

Aussi, le ministre de l’Intérieur et la présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens ont convenu, le 27 mars dernier, d’un dispositif inédit de signalement afin que les victimes puissent se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile, sous couvert de l’attestation de déplacement temporaire, où elles seront accueillies en toute discrétion et où l’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre. Ce signalement permettra une prise en charge rapide, un dépôt de plainte, le début de l’enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l’abri des victimes malgré le confinement.

Le déploiement de ce nouveau dispositif permettra également un maillage de l’ensemble du territoire du département des Vosges, puisque 136 officines y sont recensées. Une signalétique spécifique rappelant l’existance de ce dispositif sera apposée par les pharmaciens sur la porte de leur officine.

Les personnes victimes de ces violences intra-familiales ne doivent pas hésiter à franchir la porte des officines pour effectuer des signalements. Cette nouvelle mission confiée aux pharmaciens renforce leur rôle d’accueil, d’écoute et de conseil qu’elles apportent à la population, en toute confiance et confidentialité.




Une réaction sur “Un dispositif d’alerte dans les pharmacies pour les violences extra-conjugales

  1. Pat

    C’est bien mais il faudrait aussi penser aux violences faites aux enfants, est-ce prévu ?
    En tous les cas c’est aussi à chacun d’être vigilent et de signaler toute violence ou suspicion de violences sur les femmes,les enfants et les animaux aussi d’ailleurs.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.