Search
dimanche 5 avr 2020
  • :
  • :

Coronavirus : les aides à domicile doivent être protégées

image_pdfimage_print

virus-4898571_1920Même après la déclaration présidentielle du 12 mars, les aides à domicile et la CGT constatent que l’attention qui devrait être portée aux conditions de leurs interventions au domicile des personnes les plus fragiles, personnes âgées et personnes handicapées, n’est pas à la hauteur !

A ce jour, nombreuses sont celles qui sont sans informations de la part de leur employeur sur les consignes spécifiques. Il y a peu ou pas de masques, peu ou pas de gel hydro-alcoolique, mais plein de questions !
En attente de consignes
Comment se sècheront-elles les mains en l’absence de gel ? Comment faire quand le domicile de la personne aidée est dépourvu de papier à usage unique ? Doivent-elles transporter leurs rouleaux d’essuie-tout ? Pourquoi des employeurs continuent-ils à les envoyer faire du ménage, alors qu’il faut limiter les contacts ? Est-ce une priorité vitale ?

Leur protection et celle des personnes aidés 

Elles ressentent cette absence de réponses comme du mépris pour leur travail. “Nous sommes en première ligne nous aussi, comme les salarié-es des établissements de santé. Nous méritons, nous exigeons que des mesures cohérentes soient prises et imposées pour prévenir notre santé et celle des personnes que nous aidons. Sans quoi nous pourrions légitimement considérer que l’absence de mesures de prévention adaptées engagerait la responsabilité de qui de droit”.

Une réunion d’urgence

Elles demandent une réunion d’urgence entre les pouvoirs publics, l’Agece régionale de santé, le Conseil départemental des Vosges, leurs employeurs, et les organisations syndicales, pour faire le point sur ces dysfonctionnements et les corriger au plus vite.
Inquiètes !
La crise sanitaire du coronavirus aura des répercussions financières pour les associations et entreprises des services à la personne. “Notre syndicat sera vigilant, pour que les employeurs n’appliquent aucune baisse du contrat mensuel, qu’aucun contrat CDD ne soit rompu sous couvert du « commun accord », que les compteurs d’heures de travail effectif ne soient pas impactés par la baisse prévisible des interventions”, précise la CGT.
Un salaire complet pour celle qui doivent garder leurs enfants
La CGT explique : « Pour celles qui devraient garder leurs enfants chez elle, le salaire doit être maintenu à 100 % et sans aucune carence ».
La CGT aide à domicile des Vosges appelle toutes les aides à domicile, des secteurs associatifs et entreprises à se mobiliser pour la défense de leurs droits légitimes.
C.K.N



12 réactions sur “Coronavirus : les aides à domicile doivent être protégées

  1. christine sicard

    Voilà deux pharmacies que j’appelle ce matin pour demander si je peux avoir des masques. On m’a répondu que je n’étais pas prioritaire, que notre corps de métier n’est pas inscrit sur les listes des pharmacies, que les masques sont réservés aux médecins et infirmières.
    Je rappelle tout de même que nous les assistantes de vie faisons les lever, les toilettes, les couchers (donc moins d’un mètre des personnes) , le ménage, les courses, nous allons chercher les traitements à la pharmacie .
    Et on nous demande de respecter les règles sanitaires, sachant que ces personnes sont vulnérables.Je cite une phrase du président :  » personne n’est invulnérable… », même si vous ne présentez aucun symptôme, vous pouvez transmettre le virus. Même si vous ne présentez aucun symptôme, vous risquez de contaminer amis, parents, grands-parents, de mettre en danger la vie de ceux qui vous sont chers « .
    Je conçois que les infirmières et médecins soit privilégiés vu qu’ils sont confinés avec les malades.
    Mais nous aussi nous pouvons être porteur sain, transmettre aux personnes chez qui nous travaillons et le redonner à notre famille et à nous même.
    Christine Sicard, assistante de vie indépendante

    .

    répondre
    1. Scharnaguel

      Oui vous avez raison
      Les prestataires de service ne protège pas plus leurs employées
      La réponse est que ce n est pas une priorité C est ce que les instances sanitaire diraient …
      Pourtant ce sont des personnes âgées voir très âgées ,fragiles .Handicapées avec bcp de pathologie différentes .
      Les fournitures dans le cadre du travail Hygiène et sécurité dans tous milieux professionnels est fournis par l employeur la non .C est scandaleux et inadmissible Bon courage a toutes et tous .

      répondre
  2. AURORE21

    Je suis aide à domicile remplaçante et je ne comprends pas que nous n’ayons pas de masques et gel pour les risques de contamination , je vais chez des personnes âgés très malades qui suivent des traitements de chimio, donc très vulnérables, il n’y a pas forcément de papier sopalin pour s’essuyer les mains que des torchons qui traînent et qui servent pour tout alors à quoi ça sert de confiner tout le monde si aucune précaution n’est prise chez des personnes vulnérables et qui vont à l’hôpital pour des soins régulièrement.

    répondre
  3. POCHART

    Je suis aide médico psychologique auprès des personnes en fin de vie ou en situation de handicap. J’interviens pour des gardes de nuit et depuis janvier, Ma société n’a pas cru bon d’anticiper les moyens de protection. Je dois prendre du savon de chez moi et un foulard, faute de masque et de solution hydroalcoolique. J’ai dû adresser deux mail début pourqu’il se bouge enfin. Nous prenons des risques pour un salaire de misère

    répondre
  4. METTELIN

    IMPOSSIBLE D’OBTENIR UN RENSEIGNEMENT POURTANT JUDICIEUX EN CETTE PERIODE DE CONFINEMENT
    NOS AIDES-MÉNAGÈRES LIBÉRALES DOIVENT ELLES POURSUIVRE LEUR ACTIVITÉ CHEZ LEUR EMPLOYEUR AGÉ (92 ANS)?
    SI OUI QUELLES PRÉCAUTIONS
    POUR L’ EMPLOYEUR
    POUR L ‘EMPLOYÉE
    MERCI

    répondre
  5. Hanane

    Bonjour, je vous rejoins sur vous propos moi aussi je suis aide à domicile avec une grande société nationale, mais on a donné rien ni masque ni gel désinfectant sauf les consignes par mail à appliquer chez les clients. Moi j’ai décidé de ne pas continuer de travailler jusqu’à nouvel ordre pour préserver ma santé et la santé de ma famille et celle de mes clients aussi.

    répondre
    1. Clément

      Bonsoir,
      Je suis également aidé à domicile et je suis dans le même cas que vous …
      J’ai également des enfants et je pense qu’il est important de les protéger avant tout . Vous avez démissionné?

      répondre
  6. Juju

    Bonjour à toutes et à tous.
    Aide à domicile ayant demandé des comptes et enfin des consignes ce lundi 16 Mars avant la prise de mon poste tôt le matin à mon employeur par l’intermédiaire d’une secrétaire recevant mon e mail. Car, même suite à l’annonce du Président, aucune consigne et matériel de protection ont été fournit. A midi, un message tombe. Il y a une boîte de 50 masques chirurgicaux chacune qui nous attendent et que nous devons aller chercher à nos frais. Avec pour consignes, de les utiliser qu’encas de suspension COVID-19 chez les personnes aidées. Mardi 17 Mars, à l’appel de notre délégué syndicale cgt, une bénévole part en urgence chercher des rouleaux de sopalin et des surblouses jetatables. Mince, plus de charlottes et pour le savon en pompe si vous en avez besoin, allez l’acheter et on vous remboursera.
    Que faire avec de simple masque en cas de Corona virus auprès de des bénéficiaire atteint ? Pas de réponse et tout le monde s’en fou. C’est bien la peine de blablater sur le maintien à domicile, nos aînés et compagnie.Ce qui se passe est inadmissible !!! L’état, L’ARS et les supérieurs du maintient à domicile sont des irresponsable. Honteux et très bouleversé pour la suite.

    répondre
  7. Juju

    Bonjour à toutes et à tous.
    Aide à domicile ayant demandé des comptes et enfin des consignes ce lundi 16 Mars avant la prise de mon poste tôt le matin à mon employeur par l’intermédiaire d’une secrétaire recevant mon e mail. Car, même suite à l’annonce du Président, aucune consignes et matériels de protection ont été fournit. A midi, un message tombe. Il y a une boîte de 50 masques chirurgicaux chacune qui nous attendent et que nous devons aller chercher à nos frais. Avec pour consignes, de les utiliser qu’en cas de suspicion COVID-19 chez les personnes aidées en perte d’autonomie à qui nous devons malgré tout effectuer les aides à la toilette, transferts, aides aux repas, courses. Mardi 17 Mars, à l’appel de notre déléguée syndicale cgt,une bénévole part en urgence chercher des rouleaux de d’essuie tout et des surblouses jetatables. Mince, plus de charlottes et pour le savon en pompe si vous en avez besoin, allez l’acheter et on vous remboursera.
    Que faire avec de simple masque en cas de Corona virus auprès de des bénéficiaire atteints ? Pas de réponse et tout le monde s’en fou. C’est bien la peine de blablater sur le maintien à domicile, nos aînés et compagnie.Ce qui se passe est inadmissible !!! L’état, L’ARS et les supérieurs du maintient à domicile sont des irresponsables.Honteux et très bouleversé pour la suite.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.