Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Coronavirus : le préfet des Vosges fait le point sur la situation

image_pdfimage_print

reunion-coronavirus-vosges (6)Que faire si on revient de Chine, d’Italie (Lombardie et Vénétie), de Corée du Sud et de Singapour ? Quel est le mode de transmission ? Quels sont les symptômes du coronavirus ? Faut-il s’inquiéter du coronavirus en Grand Est ? autant de questions que l’on peut se poser alors que l’épidémie de coronavirus progresse. Ce vendredi après-midi, le préfet des Vosges a fait le point sur la situation. Il a rappelé qu’aucun cas de coronavirus n’avait pour l’instant était diagnostiqué dans le département. 

reunion-coronavirus-vosges (9)« Nous sommes vigilants face à la situation actuelle. A cette heure, un premier cas confirmé de Coronavirus a été signalé dans le Bas-Rhin. Il s’agit d’un patent français de 36 ans habitant Strasbourg, de retour d’un séjour en Lombardie (Milan). » explique le Préfet des Vosges, ce vendredi après-midi avant la rentrée scolaire.  D’autres personnes ont également fait l’objet d’un dépistage, certains sont encore en cours, mais jusqu’à présent ils se sont tous révélés négatifs.

Que faire si on revient de Chine, d’Italie (Lombardie et Vénétie), de Corée du Sud et de Singapour ?

Le COVID-19 circule activement dans plusieurs zones : Chine (Chine continentale, Hong-Kong, Macao), Singapour, Corée du Sud et deux régions d’Italie (Lombardie et Vénétie). Suite à la propagation du coronavirus, des consignes ont été données aux établissements scolaires de l’académie de Nancy-Metz dans la perspective du retour des vacances d’hiver. Les enfants qui reviendraient de Chine, d’Italie (Lombardie et Vénétie), de Corée du Sud et de Singapour  ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée pendant les 14 jours qui suivent leur retour.

reunion-coronavirus-vosges (2)Au retour et dans les 14 jours suivant un séjour en Chine ou dans une zone où circule activement le virus, surveillez votre température 2 fois par jour, il est aussi demandé d’évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) et d’éviter toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…). Les autorités demandent à ces personnes de privilégier le télétravail.

Que faire en cas de suspicion ?

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer les personnes sont invitées à contacter rapidement le SAMU centre 15 en signalant le voyage ; éviter tout contact avec l’entourage et conserver un masque et enfin ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital.

Les centres 15 de la région prennent attache d’un des infectiologues d’un des établissements de référence afin de valider ou d’invalider la suspicion. Le centre 15, en lien avec l’un des établissements de référence, organise ensuite le transfert du cas suspect directement vers le service infectiologie de l’établissement de santé de référence sans passer par les urgences afin d’éviter une contamination. En parallèle, infectiologue de référence prévient l’ARS, quelle que soit l’heure, pour l’informer de la suspicion.

Dans le cas d’une confirmation de coronavirus

S’il y a confirmation d’un cas de coronavirus, la prise en charge est poursuivie en isolement. L’ARS, en lien avec Santé Publique France, appellera et informera l’ensemble des contacts et assurera un suivi téléphonique quotidien des contacts. Ils devront surveiller leur température et alerter en cas apparition de signes respiratoires. Ils disposeront d’un numéro dédié, joignable H24 au niveau de l’ARS pour assurer le suivi de leur état de santé.

Parmi les 70 hôpitaux supplémentaires activés, y en-a-il dans le Grand Est ?

En cas d’épidémie, des établissements de santé pourront être mobilisés en seconde intention, si besoin, pour augmenter les capacités des établissements de première ligne. Il s’agit des établissements siège de SAMU. Il y en a un par département. Depuis leur désignation, ils préparent leurs organisations internes et leur capacité d’accueil pour se préparer à prendre en charge, si cela devait être nécessaire, des patents atteints par le coronavirus. Dans les Vosges, il s’agit du centre hospitalier Emile Durkheim d’Epinal.

Est-ce que des lits et des effectifs supplémentaires vont être déployés ?

Les établissements de seconde ligne sont pour le moment mis en alerte ; ils doivent se préparer et revoir leurs organisations pour se préparer à prendre en charge, si cela devait être nécessaire, des patents atteints par le coronavirus. Cela implique notamment identifier les circuits et les secteurs de prise en charge et hospitalisation des patents ainsi que d’organiser leurs soins, afin d’éviter un risque de propagation du virus aux autres secteurs de l’établissement. Pour le moment, aucun renfort effectif supplémentaire n’est mobilisé.

C.K.N.




15 réactions sur “Coronavirus : le préfet des Vosges fait le point sur la situation

  1. chouki

    Vu le nombre important de plaques minéralogiques avec un petit « 60 » inscrit à droite du numéro qui « rodent » dans le massif il se pourrait qu’il passe bientôt de la théorie à la pratique.
    Prêts ?

    répondre
    1. lili

      et les bisous ensuite à droite à gauche , les postillons, la chaîne suit son cours ne tombons pas dans l’extrême c’est une simple grippe pour certains mais on y pense, surtout ceux qui ont loué à des gens des zones contaminées , pourvu que les Vosges passe a coté . .

      répondre
  2. anatole

    Soutien aux personnels médicaux ! Pas d’imprudences: c’est à dire ne pas être téméraires dans ses déplacements pas vraiment obligatoires. Mais ça , les gens prudents le savaient déjà. ( Poutine a fermé frontière avec la Chine illico, lui ). En haut lieu, informé pourtant, on a pris à la légère cette pandémie. oui c’est le vrai nom.

    répondre
  3. Fressy

    Oui pandémie c’est le vrai nom et cela ne s’arrête pas aux frontières .
    On nous cache beaucoup de choses, on ne nous dit pas tout en reprenant le slogan d’une célèbre humoriste.
    Combien de nouveaux cas en France demain ?
    Messieurs les dirigeants ne prenez pas celà à la légère.

    répondre
  4. Jilie

    Je n’irai pas voter puisque les pouvoirs publics n’anticipent pas assez.
    En France on ne sait pas anticiper.
    On entend tout et son contraire.
    Il y en a toujours qui font les fanfarons.
    Dans l’administration aucune mesure n’est pris : Consignes, gel hydroalcoolique…

    répondre
  5. Enora

    Pourquoi n’avons nous pas de gel hydroalcoolique, de gants et autres dans les administrations ?
    On a l’impression que le virus n’est pas pris au sérieux par certains chefs.
    les fonctionnaire sont-ils le droit d’exercer un droit de retrait et sous quelles conditions ?

    répondre
  6. Lola

    Parce qu’en France les mauvaises habitudes perdurent et l’éducation n’est pas passé par tout le monde.
    L’hygiène c’est pas le top ici !
    J’ai habité et travaillé en Suisse alors c’est d’autant plus énervant lorsque l’on rentre en France et on dira après le tiers monde !

    répondre
  7. Baptiste

    Si vous ne trouvez pas de gel hydroalcoolique prenez tout autre produit désinfectant du type alcool et ajoutez-y des huiles essentielles anti virales (vous trouverez tout sur le net). Attention aux personnes allergiques.
    Sinon pour les mains et en vapo.
    Pour désinfecter les surfaces il y a aussi le vinaigre blanc.

    répondre
  8. BARBARIN

    Je pense que toutes les mesures n’ont pas été prises dès le début, vu l’ampleur du virus en Chine. D’autres facteurs restaient inconnus. Pourtant il y avait des dispositions et des principes de précaution qui auraient dû être appliquées rapidement. La pénurie de masque est un facteur aggravant pour les médecins en charge des malades. L’annulation de rassemblement dans des lieux clos est une bonne chose, alors évitons de nous rendre dans les meetings de nos représentants aux prochaines élections.

    répondre
  9. Camille

    Principe de précautions on connait pas en France. Tout le monde éternue crache sur tout le monde.
    C’était pourtant pas compliqué de prendre des mesures drastiques dès le début. Y a pas de secret.
    C’est contraignant mais la santé n’a pas de prix et en plus moins y a de malades moins y a de frais pour l’Etat : sécu, arrêt de travail, économie qui stoppe…
    Le manque de planification et d’anticipation de nos gouvernants est navrant.
    Sécuriser d’un point de vue hygiénique est avec la vaccination la seule méthode pour stopper, enrayer ou amoindrir une épidémie.
    Dans le tiers monde à art la faim et la guerre qu’est-ce qui tue le plus ? Le manque d’hygiène.

    répondre
  10. milady

    J’aimerais qu’on m’explique en chine désinfection générale, villes vides, écoles fermées… Ici œillères on fait le minimum alors qu’il faudrait confiner les plus fragiles et empêcher les déplacements inutiles etc…
    Pour empêcher au maximum sa propagation.
    Ce qui énerve c’est que les gens qui en rient seront les premiers à se faire vacciner quand ils trouveront un vaccin.

    répondre
  11. anita

    Pourquoi certains pays ont moins de cas ? Météo, meilleure gestion, meilleure hygiène individuelle ?
    L’économie en pâtira c’est sûr. Mais comme ça nos dirigeants paieront leur mauvaise gestion du virus et s’ils pensent détourner l’attention des autres problèmes avec ça, non !
    Pas d’élections pour moi non plus, les candidats auraient pourtant l’occasion de prouver leur capacité à gérer à travers cette crise mais ils sont où ? Ouhouh ! Y’a quelqu’un ?
    Plus de courses en ville et en magasin non plus.

    répondre
  12. Pat

    On laisse libre court au virus et seulement si on voit que finalement il freine l’économie alors on prend des mesures strictes.
    Principe bien français : On attend béat et naïf ensuite on agit.
    L’économie sera de toute façon freinée sauf dans le médical et c’est les pharmaciens qui doivent être contents avec les ventes de masques, gels hydroalcooliques, gants, charlottes, huiles essentielles, vitamines…
    Pour les élections je n’ai même plus envie de voter pour des gens qui encore une fois montre leur désintérêt pour les individus et ne voient que des électeurs.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.