Search
mercredi 27 mai 2020
  • :
  • :

Nappe des Grès du trias inférieur : vers un retour à l’équilibre

image_pdfimage_print

P1560083Ce jeudi, la Commission Locale de l’Eau (CLE) s’est réunie au Conseil départemental des Vosges en présence du Préfet. Un protocole d’engagements a été établi en vue de restaurer la nappe des GTI (Grès du trias inférieur) de Vittel. Deux contrats de territoire seront mis en place pour un retour à l’équilibre d’ici 2027. 

Au mois d’octobre dernier, nous vous annoncions la décision de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse et l’Etat d’abandonner le projet de pipelines dans le secteur de Vittel afin de réduire le déficit de la nappe des Grès du Trias Inférieur (GTI).

Le comité de l’Agence de l’eau a réaffirmé sa volonté de donner la priorité d’usage aux habitants, la priorité donné à la réduction du prélèvement sur le secteur et la nécessité de retrouver l’équilibre de cette nappe. Deux contrats triennaux seront mis en place de 2021 à 2023 et de 2024 à 2026.

Les acteurs du territoire, collectivités et industriels, ont travaillé ensemble pour s’entendre sur un certain nombre d’engagements réciproques, afin de restaurer la nappe des GTI à échéance 2027. « On veut à la fois préserver l’environnement et préserver les emplois » commente le président du conseil départemental des Vosges, François Vannson.

Un protocole d’engagement volontaire des acteurs publics et privés du secteur de Vittel garantira la mise en place d’actions concrètes en particulier des réductions de prélèvement significatives sur les GTI dès 2020 et la préparation d’un premier Contrat Territorial Eau et Climat. Le protocole présenté ce jeudi 16 janvier devant la commission Locale de l’eau, précise les engagements concrets, dès 2020, des différents acteurs (CLE, collectivités, industriels), en privilégiant la mobilisation de ressources en eau locales plutôt que la substitution à partir d’une ressource éloignée.

Les deux industriels s’engagent à intégrer dans leur stratégie industrielle la nécessité d’accompagner la régénération du gîte C de la nappe.

Les industriels s’engagent à revoir leur process

« Sur les 10 dernières années, les deux principaux industriels ont réduit leurs prélèvement de 20 à 25% sur la nappe » commente le Préfet des Vosges. La société Nestlé Waters engage une première étape dès 2020 de rééquilibrage des ressources en eau.

La fromagerie l’Ermitage engage dès 2020 des travaux permettant une réduction de ses prélèvements dans le gîte C de la nappe. Un plan d’investissement destiné à moderniser la fromagerie et à optimiser ses consommations d’eau de process sera préparé dans l’année. De plus, un plan d’économie volontaire d’eau des exploitations laitières sera élaboré.

Les collectivités doivent mener des études pour lutter contre les fuites

Les collectivités s’engagent à réaliser d’ici fin 2020 les études nécessaires à l’élaboration du premier contrat de territoire et portant sur la lute contre les fuites d’eau. Des études ou des travaux d’amélioration des rendements seront réalisés.

C.K.N.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.