Search
lundi 17 fév 2020
  • :
  • :

Livret A, gaz et électricité, péages autoroutiers : ce qui change au 1er février

image_pdfimage_print
Image d'archives

Image d’archives

Comme chaque début de mois, les tarifs et les règles vont évoluer au 1er février. Des bonnes et de moins bonnes nouvelles !

Livret A : un taux abaissé à 0,5%

Fixé à 0,75 % depuis le 1er août 2015, le taux du livret A va passer à 0,50% à partir du 1er février 2020. Les taux réglementés d’autres livrets d’épargne seront également modifiés à partir du 1er février : le taux du livret de développement durable et solidaire (LDDS) à 0,50 %. Le taux du livret d’épargne populaire (LEP) passera de 1,25% à 1 %.

Prix de l’électricité : +2,4%

Les tarifs réglementés de l’électricité doivent augmenter de 2,4% pour les particuliers et les petits professionnels. Cette hausse représente 21 euros par an en moyenne sur la facture d’un consommateur résidentiel selon la Commission de régulation de l’Energie (CRE).

Autoroutes : augmentation des péages

L’évolution annuelle des tarifs de péage intervient comme chaque année au 1er février.  Cette hausse devrait se situer entre 1 et 1,5% selon les chiffres publiés en novembre dernier. Les contrats de concession signés entre l’État et les concessionnaires autoroutiers leur permettent en effet d’augmenter chaque année leurs tarifs au minimum de 70% de l’inflation de l’année passée.

Taxis : +2%

Les tarifs des taxis sont réglementés par l’Etat. L’évolution des prix maximaux est fixée chaque année par le ministère de l’Economie. Selon un arrêté paru le 29 décembre 2019 au Journal officiel, le tarif de la course type peut être majoré de 2 % en 2020. Le tarif minimum d’une course, majorations et suppléments inclus, passe de 7,10 € à 7,30 €.

Prix du gaz : –3,3%

La bonne nouvelle : les tarifs réglementés appliqués par Engie à 4 millions de foyers français, vont baisser de 3,3% au 1er février annonce la Commission de régulation de l’énergie (Cre). Par rapport au barème en vigueur depuis le 1er janvier, ces tarifs baisseront « de 0,9% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,5% pour les foyers qui se chauffent au gaz ». Cette évolution résulte de l’application d’une formule tarifaire définie mi-2019. Au total, depuis le 1er janvier 2019, ces tarifs réglementés de vente de gaz ont connu une baisse cumulée de 14,7%.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.