Search
vendredi 10 juil 2020
  • :
  • :

Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges, Conseiller régional Grand Est, dit non à la délocalisation de la gare de l’Est

image_pdfimage_print
Image wikipedia

Image wikipedia

Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges, Conseiller régional Grand Est, réagit vivement à la proposition du candidat à l’Hôtel de Ville de Paris, Benjamin Grivaux, de délocaliser la Gare de l’Est, en banlieue ou aux portes de la Capitale afin d’installer l’équivalent d’un Central Park New-Yorkais.

« Cette proposition n’est ni réfléchie, ni envisageable. Il nous appartient de retrouver le sens des territoires. En Région Grand Est, nous travaillons à des stratégies ferroviaires régionales en lien avec les maires, les présidents des Conseils départementaux des dix départements qui la composent et la SNCF. Nous nous sommes absolument opposés à admettre que la « vérité » ne puisse ne venir que de Paris. Dans nos territoires, il y a des initiatives et des propositions qu’il faut entendre. Nous devons maintenir notre niveau d’exigence ».

Et de poursuivre : « Acteurs économiques majeurs du développement de nos territoires, nous avons un rôle d’aménageur du territoire à mener en dotant notre pays d’un réseau ferroviaire moderne avec une offre de services, courtes et longues distances, de qualité, sans oublier le fret ».

Pour le sénateur vosgien : « Les contribuables du Grand Est ont investi sur la LGV Est, ouverte en juin 2007, nous avons donné des perspectives à des millions de voyageurs. Celles, notamment, de pouvoir faire des allers retours en TGV depuis Remiremont, Epinal, Nancy, Metz, Strasbourg, Reims etc… et la Capitale.

 

L’ensemble des élus de la Région Grand Est : maires, conseillers départementaux, conseillers régionaux se sont investis sans relâche pour que les étudiants, les salariés, les dirigeants d’entreprises, dont les sièges sociaux sont encore, aujourd’hui, installés dans nos 10 départements de l’Est de la France, puissent accéder rapidement à Paris ».

 

Et de conclure : « Notre engagement doit être sans faille pour défendre nos territoires, pour leur accessibilité au plus grand nombre. Le Grand Est et ses pays transfrontaliers voisins ne sauraient admettre l’amateurisme de cette annonce pour laquelle aucune étude d’impact ne semble avoir été menée. Le lien entre la capitale française, nos voisins européens et de manière plus globale, le maillage territorial de la France est à préserver ».




2 réactions sur “Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges, Conseiller régional Grand Est, dit non à la délocalisation de la gare de l’Est

  1. JMV.

    La gare de l’Est est un équipement d’intérêt général pour les gens du Grand Est et qui leur permet d’arriver dans Paris intra muros .
    Cela dépasse les enjeux parisiens.
    Si Griveaux était élu et voulait aller au bout de ce projet ( sachant qu’il ne pourra rien faire sans l’aval de son maitre Macron ), il ne nous resterait plus qu’à sortir le goudron et les plumes, ou éventuellement les piques.

    répondre
  2. CBT

    M.GREMILLET, vous n’avez rien d’autre à faire qu’à répondre à cet hurluberlu et son projet grotesque qui n’aboutira jamais. Il y a d’autres sujets plus graves à penser et laissez ce DON QUICHOTTE s’amuser avec ses moulins à vent.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.