Search
vendredi 28 fév 2020
  • :
  • :

Voeux du Sénateur Daniel Gremillet

image_pdfimage_print

gremillet_daniel14033t« En ce nouveau millésime, je souhaite vous adresser mes meilleurs vœux de réussite pour vos familles, vos proches.

La France affronte un moment de vérité. Apaiser les esprits, s’appuyer sur un état des lieux et sur un diagnostic sans concession seront nécessaires. Mais la France ne pourra pas réussir seule dans de nombreux domaines : agriculture et environnement, Défense et sécurité, économie, migrations et climat.

L’année 2019, fiévreuse à bien des égards, s’achève. Ni dans la sérénité, ni dans l’apaisement. Malgré un grand débat national, des rencontres territoriales menées par le Président de la République et des mesures d’aides votées, des flambées de violence ont, toutefois, marqué, à Paris, le premier anniversaire du mouvement de contestation sociale né fin 2018. Un mouvement qui aurait pu être évité si le gouvernement avait su entendre le Sénat qui, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finances 2019, a su dénoncer un coup de massue fiscal porté à la fois par les ménages et les entreprises à cause de l’alourdissement de la fiscalité écologique.

Cette fin d’année est difficile avec un gouvernement à l’épreuve de la réforme des retraites, pourtant nécessaire. La mise en place d’un régime de retraite « universel » par points modifiant le calcul des futures pensions et signant la fin des régimes spéciaux ne rassure pas une partie de la population. La présentation, le 11 décembre 2019, par le Premier Ministre, de la réforme ne calme pas les opposants. Deux jours de rencontres à Matignon avec les partenaires sociaux n’ont pas débloqué la situation et les grèves dans les transports perturbent les fêtes de fin d’année de millions d’usagers et privent des enfants de fêtes de famille.

2019, c’est aussi la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union européenne. Pourtant en 2020, il s’agit, à partir du Brexit, de permettre une relance de la politique européenne en fixant notamment des règles communautaires afin d’éviter les délocalisations d’entreprises. Il nous appartient plus globalement de réunir les conditions d’un développement économique harmonieux dans tous les territoires que ce soit au niveau des espaces ruraux éloignés, dans les villes moyennes ou dans les agglomérations plus importantes en termes de population et de services.

2019, c’est aussi, les 20 ans de l’Euro, le 100e anniversaire de la Conférence de la Paix, le 75e anniversaire du débarquement allié en Normandie, le 50e anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune, le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin, le 20ème anniversaire de la tempête de 1999.

Nous sommes à un tournant. La jeune génération doit pouvoir trouver un idéal en France et ne pas choisir la voie de l’expatriation. Pauvreté, chômage, précarité touchent, certes, de plein fouet une partie non négligeable de la jeunesse. Pour autant, les relations entre les générations, n’ont jamais été aussi bonnes qu’aujourd’hui. Et dans le contexte de stagnation économique qui règne en France, l’entraide familiale est une réalité. La « famille providence » est un filet de sécurité pour de nombreux jeunes qui ne croient, pourtant, plus à l’Etat Providence. Notre jeunesse d’aujourd’hui ne sera ni une génération sacrifiée, ni blasée, même s’il est difficile d’avoir moins de trente ans à l’heure actuelle, si nous trouvons les ressources nécessaires à son épanouissement dans notre société.

Puisse 2020, revenir a davantage de solidarité, poursuivre l’effort de modernisation de notre pays sans laissés pour compte, faire vivre intensément nos convictions.

Bien respectueusement ».

Daniel Gremillet, Sénateur des Vosges




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.