Search
jeudi 28 nov 2019
  • :
  • :

La savate: un sport qui gagne à être connu

image_pdfimage_print

Si la boxe anglaise occupe une place de premier choix sur la scène, ou plutôt le ring, des sports de combat, sa cousine, la boxe française a également de nombreux adeptes notamment au sein du club spinalien.

Mobilisant à la fois les poings et les jambes, tout comme la boxe thaï, la savate, comme la nomment les puristes, est à la fois un sport complet et un noble art où les maîtres-mots sont « respect » et « maîtrise de soi ».

Au sein du club spinalien, les entraînements se font les mardis et vendredis soirs, de 20h à 22h au gymnase des Provinces spécialement équipé pour les sports de combat. Une séance-type se décompose comme suit : un échauffement d’une quarantaine de minutes suivi d’un travail de technique puis pour finir un temps d’étirements et de relaxation, histoire de ne pas aller se coucher avec un taux d’adrénaline au plus haut.

Le président, Thierry Mathieu, annonce d’emblée la couleur : « ceux qui viennent pour chercher la castagne ne trouveront pas leur compte chez nous ». En effet, la pratique de la savate à Epinal se veut plutôt loisir tout en permettant à certains adhérents qui souhaitent évoluer en compétition de le faire. C’est le cas de Romain Gervaise, entraîneur et boxeur émérite qui a décroché sa place en demi-finale lors des championnats de France deuxième série l’an passé. Il espère réitérer sa performance au printemps prochain lors du tournoi national à Paris.

Du côté des féminines, qui représentent environ 35% de l’effectif du club, les résultats sont également encourageants à l’instar d’Ylona Retournard, qui du haut de ses 17 ans et après trois ans de compétition, a déjà obtenu le gant blanc.

savate 6

Cependant, le président met en garde les femmes concernant la tendance à s’inscrire à la boxe dans un souci d’auto-défense : « il faut au minimum trois ans de pratique pour acquérir des réflexes qui pourraient servir en dehors du ring en cas d’agression ». Il serait donc utopique d’imaginer pouvoir mettre KO un éventuel agresseur après quelques séances de boxe.

Au sein du club de boxe française d’Epinal, on met un « poing » d’honneur à s’adapter aux besoins de chacun et chacune et à pratiquer ce sport dans un bon esprit.

Des séances de découverte sont proposées aux personnes intéressées à partir de 16 ans. Pour tous renseignements, contacter le 07 71 02 01 64.

A.S




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.