Search
vendredi 29 nov 2019
  • :
  • :

Concerts de l’Ensemble Orchestral « Épinal la belle image »

image_pdfimage_print

concert-epinal-la-belle-imageInauguré en novembre 2018 en présence de Frédéric Lodéon, l’Ensemble Orchestral « épinal la belle image » est un orchestre professionnel à géométrie variable créé par la Communauté d’Agglomération d’Epinal pour promouvoir la musique classique et la rendre accessible au plus grand nombre.

Formation itinérante, l’Ensemble Orchestral a vocation à se produire régulièrement à travers l’agglomération et à mener un public aussi large que possible vers la découverte vivante d’œuvres majeures du répertoire, notamment grâce au principe du concert commenté. Cette approche consiste à donner des clefs d’écoute permettant au spectateur de s’enrichir, par la compréhension de la démarche artistique du compositeur.

L’Ensemble Orchestral est constitué de professeurs du Conservatoire Gautier-d’Epinal et, par cooptation, de musiciens enseignant dans les Vosges et dans les proches départements. Il se distingue par le fait qu’il est dépourvu de direction musicale permanente, c’est-à-dire qu’il est à chaque fois dirigé par un chef d’orchestre différent. Il souhaite promouvoir avant tout la nouvelle génération, en donnant l’opportunité à de jeunes chefs de se produire avec des professionnels. Il s’agit à ce titre d’une formation unique dans le Grand Est.

CHRISTIAN MERLIN Né en 1964, Christian Merlin est critique musical au Figaro depuis 2000 et producteur sur France Musique où il présente l’émission « Au Cœur de l’orchestre ». Longtemps maître de conférences à l’Université de Lille où il enseignait les études germaniques et l’histoire de la musique, il se consacre aujourd’hui à ses activités d’auteur, chroniqueur, homme de radio et conférencier, animant notamment un cycle annuel de conférences musicales au Théâtre des Mathurins. Parmi ses livres : Wagner mode d’emploi (L’Avant-Scène Opéra), Au Cœur de l’orchestre (Fayard), Les Grands chefs d’orchestre du XXe siècle (Buchet-Chastel), Le Philharmonique de Vienne (Buchet-Chastel), Pierre Boulez (Fayard).

KIRIL STANKOW Kapellmeister et chef-assistant au Staatstheater am Gärtnerplatz de Munich pendant deux saisons (2017-2019), Kiril Stankow y a dirigé de grandes œuvres lyriques telles que Maria Stuarda de Donizetti, Hänsel und Gretel de Humperdinck ou encore Der Wildschütz de Lortzing. Cette saison, il fera ses débuts avec la Deutsche Philharmonie Merck et l’Orchestre Symphonique de Manille, mais dirigera également l’Orchestre Symphonique du Monténégro et la Neue Philharmonie München. Durant l’été 2018, il dirige pour la première fois l’Orchestre de l’Académie du Nord de l’Allemagne à l’Elbphilharmonie de Hambourg. Début 2019, il est invité à diriger la première de l’opéra de chambre de Jeffrey Ching The True Story of King Kong au Théâtre de Magdebourg. A son actif, citons des concerts à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Leipzig (MDR Sinfonieorchester), les orchestres philharmoniques du Neubrandenbourg et d’Iéna, ainsi que l’Orchestre National de Lorraine. A l’opéra, il a dirigé depuis la fosse du Staatstheater am Gärtnerplatz de Munich, du Théâtre de Magdebourg et du Théâtre National de Mannheim. C’est en 2013 que Kiril Stankow se fait internationalement connaître pour la première fois, en arrivant second au prestigieux Concours International de Chefs d’Orchestre de Besançon, après y avoir dirigé l’Orchestre National de Lorraine. Kiril Stankow est boursier de la Richard-Wagner-Gesellschaft et de la Fondation Friedrich Ebert.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.